Comment lutter contre la fatigue au quotidien

La fatigue qui vous tient au quotidien
La fatigue qui vous tient au quotidien
Le passage à l'heure d'été est encore récent. De quoi dérégler quelque peu notre horloge biologique interne, et accentuer les petits coups de barre dont nous sommes victimes au quotidien. Aussi, plus que jamais, il convient de suivre quelques conseils pour être dynamique tout au long de la journée.
A lire aussi
Des escargots dans les cantines scolaires : une bonne idée pour lutter contre l'obésité ?
News essentielles
Des escargots dans les cantines scolaires : une bonne...

Un sommeil réparateur

Une journée sans fatigue débute par un préalable absolument nécessaire : avoir bien dormi la nuit précédente ! Et par bien dormir, on entend faire en sorte que le corps puisse se consacrer pleinement aux activités de régénération. Sans quoi vous vous réveillerez avec une sensation de fatigue très désagréable... Pas le meilleur moyen de débuter une journée.

Sachez que lorsque nous dormons, nous abaissons notre température corporelle. Contrairement à une idée reçue très répandue, un bon bain chaud vous donnera un coup de fouet plutôt que l'inverse. En effet, la chaleur possède un fort pouvoir vasodilatateur. L'idée est donc simple : abaissez la température de votre chambre, et prenez une douche tiède puis froide. Vous créerez ainsi les conditions pour céder rapidement à un engourdissement bénéfique.

Enfin, mangez léger le soir. Sans quoi votre corps consacrera toute son énergie à la digestion. Notons d'ailleurs que celle-ci sera mauvaise en cas de repas trop lourd, car les effets de la gravité se quasi-nuls en position allongée !

>> 5 (très) bonnes raisons de dormir nue <<

 

Deux collations par jour

Deuxième point primordial : remplacer les collations faites de sucreries par des mini-repas vous procurant l'énergie nécessaire. En effet, les barres chocolatées et autres confiseries sur lesquelles on craque facilement sont des aliments à index glycémique très élevé. Ils occasionnent une forte élévation de la glycémie. Or, face à cet afflux de sucre dans le sang, le cerveau va demander au pancréas de sécréter de l'insuline afin de faire baisser le taux de sucre sanguin. Et dès que ce taux va baisser, le cerveau (gros consommateur de glucose) va réclamer du sucre à corps et à cris ! C'est l'hypoglycémie réactionnelle, qui se caractérise par un gros coup de barre juste après avoir ingurgité une sucrerie. On se jette alors sur une nouvelle sucrerie, occasionnant une nouvelle hypoglycémie réactionnelle... Une histoire sans fin !

En conséquence, il vaut mieux se tourner vers des aliments sains, à index glycémique faible. Des oléagineux, accompagnés d'un fruit, feront parfaitement l'affaire ! D'autant plus que ce sont des aliments riches en fibres. De quoi vous caler jusqu'au prochain repas complet, lors duquel il vous faudra privilégier les sucres complexes comme les pâtes complètes ou le riz complet.

Octroyez-vous deux collations par jour, et vous le verrez, non seulement la faim ne sera plus qu'un mauvais souvenir, mais vos fameux coups de barre aussi !

Erwann Menthéour vous explique comment ne plus être fatiguée