La recette super jouissive du cupcake qui intensifie le cunni

Le cupcake de la cheffe Nastasia Lyard.
Le cupcake de la cheffe Nastasia Lyard.
Le 14 avril, c'est la Journée du gâteau et du cunnilingus. 24 heures dédiés à nos deux plaisirs absolus : la bouffe et le cul. Et pour l'occasion, la cheffe passée par Top Chef Nastasia Lyard a conçu une gourmandise à dévorer toute crue.
A lire aussi

Vous en rêviez (ou pas), elle existe : la journée du gâteau et du cunnilingus. Une association pour le moins insolite venue des Etats-Unis et créée il y a dix ans en réponse au "Steak and Blowjob Day", qui célébrait, comme indiqué, le combo steak et fellation.

Le 14 avril, c'est sa date, incarne ainsi une façon de permettre aux femmes et personnes à vulve d'elles aussi, disposer d'un jour entier pour savourer deux plaisirs bien distincts mais si complémentaires. Et une moyen, également, de "mettre la double fonction de la langue à l'honneur", comme le note joliment la marque de sextoys et d'accessoires intimes Lelo.

Pour l'occasion d'ailleurs, cette dernière a décidé de sortir le grand jeu, en sollicitant la cheffe Nastasia Lyard, ex-concurrente de Top Chef 2020, afin qu'elle concocte une recette pas comme les autres. Celle d'un cupcake au chocolat, coeur coulant passion et crème au beurre.

"Avec un rendu riche, moelleux et plein de douceurs sucrées, il sera impossible de résister à la découverte de ce petit cupcake dont le coeur coulant s'habille lui-même aux couleurs de cette journée si spéciale : 'fruits de la passion'", s'enthousiasme la pro. "Alors, faites-vous plaisir et à vos tabliers !"

Une poésie à nos oreilles, qui a l'audace de ne pas uniquement satisfaire notre palais.

Le cake-sitting, ça vous parle ?

La recette super jouissive du cupcake qui intensifie le cunni
La recette super jouissive du cupcake qui intensifie le cunni

Histoire d'allier l'agréable à l'agréable, en couple, on explore les joies du cake-sitting. Une pratique sexuelle qui consiste à se faire manger plus qu'à déguster quand on est la receveuse. Lelo en donne d'ailleurs les consignes alléchantes. "Asseyez-vous sur cette couche de gâteau les fesses nues : vous éprouverez une sensation coquine de mouillé. Sentez votre corps plonger et se fondre dans cette masse humide et spongieuse. Quand vous verrez la forme de vos fesses sur ce [cupcake] écrabouillé, allongez-vous sur le dos et laissez votre partenaire lécher ce plat aguicheur jusqu'à la dernière miette." Miam.

Autre option : la jouer façon Nyotaimori (l'art de savourer des sushis sur la femme) en plaçant plusieurs cupcakes sur diverses zones érogènes de notre corps ou de celui de l'autre, et les goûter un à un, en s'attardant sur le coulant sucré et en maintenant en permanence un contact visuel. Solo, on peut miser sur des accessoires qui imitent justement à la perfection l'exercice oral pendant qu'on se lèche les doigts auparavant plongés au coeur du dessert. Clairement, on aurait tort de se priver...

La recette pour 6 cupcakes

Ingrédients :

Cupcake au chocolat

  • 100 g de chocolat noir
  • 75 g de sucre
  • 75 g de beurre
  • 100 g d'oeufs
  • 25 g de farine

Coeur au fruit de la passion

  • 200 g de coulis passion
  • 4 g de gomme de xanthane

Crème au beurre

  • 200 g de beurre
  • 200 g de sucre glace
  • 3 fruits de la passion

Préparation :

  • Émulsionner le coulis passion et la gomme de xanthane jusqu'à obtenir un mélange épais. Réserver un bac a glaçons pour former des cubes au congélateur.
  • Préchauffer le four à 180 degrés.
  • Faire fondre le beurre et le chocolat au bain-marie, blanchir le sucre et les oeufs, puis mélanger les deux préparations. Ajouter ensuite la farine.
  • Garnir les moules à cupcakes, insérer un glaçon de coeur coulant passion.
  • Cuir 9 min à 180 degrés, puis laisser reposer au frais.
  • Battre le beurre et le sucre glace au robot en ajoutant la pulpe du fruit de la passion pour que le mélange devienne crémeux. Le placer dans une poche à douille et pocher sur les gâteaux.
  • Ajouter de la pulpe de fruits de la passion sur la crème au beurre, et déguster, quelle qu'en soit la façon !