"Une époque terrifiante pour les jeunes hommes" : la dernière saillie sexiste de Trump

Donald Trump le 20 septembre
Donald Trump le 20 septembre
Dans cette photo : Donald Trump
La famille Trump a peur pour les garçons de la nation américaine. Tremblez, jeunes hommes, la révolution féministe est en marche. Vous ne pourrez plus les écraser sous vos bottes.
A lire aussi

Il ne nous déçoit ja-mais. Il ne nous déçoit jamais sur le sexisme et son incapacité à prendre en compte la voix des femmes. La dernière saillie de Donald Trump tient en quelques mots, prononcés mardi 2 octobre depuis les jardins de la Maison Blanche devant des journalistes.

Il revenait sur les déboires du juge Brett Kavanaugh. Ce juge proche de Trump est accusé par plusieurs femmes d'agression sexuelles. Ce que le président des Etats-Unis a déploré à plusieurs reprises via son canal préféré : Twitter.

Cette fois-ci, c'est devant les caméras qu'il a déclaré sans ciller : "C'est une époque vraiment terrifiante pour les jeunes hommes en Amérique, vous pouvez être coupable de quelque chose dont vous n'être pas coupable". Il ajoute ensuite : "C'est vraiment une période difficile". Époque difficile en effet pour les agresseurs qui se disent peut-être pour la première fois de l'Histoire de l'humanité qu'ils vont devoir se ranger des voitures.

Si on ne le savait pas déjà, Donald Trump confirme encore une fois quel camp il a choisi : celui du patriarcat grossier et vulgaire. Son camp, c'est celui des ses congénères, des hommes qui ont le pouvoir et qui enseignent à leurs petits frères à se construire en pensant que l'irrespect des femmes est une norme.

Il enchaîne sur ce qui est un raisonnement censé sur la présomption d'innocence (si si) : "Toute ma vie, j'ai entendu que vous étiez innocent tant que vous n'aviez pas été reconnu coupable. Aujourd'hui, vous être coupable tant que vous n'avez pas été reconnu innocent".

Brett Kavanaugh est le juge nommé par Donald Trump pour être candidat à la Cour Suprême. Après le témoignage le 27 septembre de Christine Blasey Ford, l'une des femmes qui l'a accusé d'agressions sexuelles, le vote pour sa nomination a été repoussé du lundi 1er octobre au vendredi 5 octobre. Poussé par l'opinion et la tournure de l'affaire, Donald Trump a en effet autorisé au FBI d'enquêter sur cette tentative de viol.

Lors d'un meeting ce 2 octobre en vue des élections de mi-mandat des député·es américain·es en novembre, le président a moqué Christine Blasey Ford sous les hourras de ses supporters et de ses supportrices.

Interrogé sur la Daily Mail TV, le fils de Donald Trump, Donald Trump Jr, a également déclaré à propos de l'affaire Brett Kavanaugh : "J'ai des garçons et des filles et quand je vois ce qui se passe en ce moment, ça fait peur." Quand le journaliste lui demande s'il est plus inquiet pour ses filles ou ses garçons, il répond : "Maintenant je dirais mes fils."

Décidément, #MeToo fait peur et c'est tant mieux.