Chloe Cherry, de star du porno à révélation dans "Euphoria"

Bande-annonce de la saison 2 d'Euphoria
Si Chloe Cherry connaît désormais une notoriété méritée grâce à son rôle de la junkie Faye dans la série "Euphoria", le parcours de la jeune actrice n'a rien de traditionnel.
À lire aussi

Graphiquement superbe et émotionnellement tumultueuse, la série Euphoria est également riche en révélations féminines iconiques. Depuis la première saison, des actrices comme Zendaya et Sydney Sweeney ont bluffé le public par leurs performances bouleversantes. Mais la saison 2 du show de la chaîne HBO a mis en lumière de nouveaux visages. Parmi eux, le profil atypique de Chloe Cherry, interprète de la jeune toxicomane Faye.

Un rôle fort pour une comédienne débutant tout juste dans le mainstream. Et qui, à même pas 25 ans, réalise déjà le rêve d'une vie en dévoilant sa palette d'actrice dans sa série préférée. Portrait d'un espoir.

"L'expérience ultime d'une vie"

Chloe Cherry, 24 ans, a rejoint le casting de la tant attendue deuxième saison d'Euphoria après que le créateur du show, Sam Levinson, l'ait repérée grâce à ses stories Instagram – dont il était féru. Après lui avoir fait passer une audition, le showrunner a rapidement compris qu'elle serait parfaite pour le rôle de Faye, jeune femme luttant contre son addiction à l'héroïne.

Chloe Cherry, de star du porno à révélation dans "Euphoria"
Chloe Cherry, de star du porno à révélation dans "Euphoria"

Il faut dire que la vingtenaire était déjà une grande fan de la série, suivait chaque acteur et actrice du show sur les réseaux sociaux, jusqu'à connaître le moindre nom. Une obsession qu'elle revendique volontiers en interview. "Me retrouver sur le plateau a été l'expérience ultime d'une vie", se réjouit-elle aujourd'hui dans les pages du magazine Variety.

Un rêve devenu réalité d'autant que sa carrière antérieure ne la destinait pas forcément aux caméras de la production HBO. Jusqu'ici, Chloe Cherry avait surtout joué dans plus de 200 films porno, productions vers lesquelles elle s'était dirigée à l'âge de 18 ans. Sa notoriété nouvelle l'a définitivement éloignée de l'industrie du X, et elle est loin de le regretter. Effectivement, son expérience de "performeuse", notamment, n'a fait qu'exacerber ses complexes.

Chloe Cherry, de star du porno à révélation dans "Euphoria"
Chloe Cherry, de star du porno à révélation dans "Euphoria"

Et parmi ceux-ci, raconte-t-elle au micro du podcast Call Her Daddy, de sévères troubles de l'alimentation, dont elle s'est finalement remise, lentement, grâce à l'aide de professionnels de santé. "Mon anorexie a commencé quand mon agent dans l'industrie du X m'a dit que j'étais grosse. Et que le moyen le plus rapide de perdre du poids était d'arrêter de manger. A partir de là, ça s'est transformé en trouble de l'alimentation", déplore-t-elle.

"C'était tellement bizarre parce que personne de toute ma vie ne m'avait jamais dit que j'étais grosse. C'est devenu une obsession. Pour m'en sortir, il m'a fallu beaucoup de temps et aussi échanger avec mes amis, ce qui fait tomber toutes les barrières", se remémore l'actrice. Une estime de soi qui a succédé à une situation terrible pour la santé mentale et physique de la jeune femme, notamment meurtrie par de dangereux régimes.

La nouvelle phase de la vie de Chloe Cherry a donc pour elle tout d'une victoire. Et d'un aboutissement logique pour celle qui a toujours aimé jouer. "Plus jeune, j'ai commencé à étudier l'improvisation et j'ai adoré ça. C'était bon pour moi et pour le fonctionnement de mon cerveau. La comédie me permettait d'être moi-même. J'ai toujours pensé que jouer était une compétence que j'avais et que les autres n'avaient pas. Je n'ai jamais été nerveuse à l'idée d'être sur scène ou devant une caméra", témoigne-t-elle à Grazia.

"Je suis toujours attirée par l'idée d'essayer des choses que la plupart des gens ne voudraient jamais faire. Les gens pensent que jouer est très difficile, mais j'ai réalisé que vous pouvez faire n'importe quoi dans ce monde - même la chose la plus étrange qui soit - tant que vous le faites avec confiance", poursuit-elle.

Et cela a payé : aujourd'hui, le public salue sa performance de jeune junkie paumée. "C'est irréel d'avoir autant de gens qui disent qu'ils vous aiment dans la série, ça fait tellement de bien", affirme à Variety cette native de Lancaster en Pennsylvanie.

"Mes lèvres ? Je ne vois pas où est le problème"

Un bonheur qu'elle tient cependant à nuancer. Car Chloe Cherry n'hésite jamais à pointer du doigt les réflexes sexistes des spectateurs. Ainsi s'étonne-t-elle d'observer sur les réseaux sociaux autant de commentaires dédiés à son physique. "C'est fou le nombre de personnes qui disent que mes lèvres sont trop grosses... Le nombre de gros titres et de gens qui commentent, c'est surréaliste", observe-t-elle en interview. Elle a même vu des mèmes sur Twitter à propos de ces lèvres (siliconées) qui déplaisent tant.

"C'est bizarre de voir toutes ces conversations se focaliser sur mon corps parce que je n'ai pas totalement compris où était vraiment le problème. Je suppose que c'est ce qui se passe lorsque vous êtes connue à une échelle beaucoup plus grande", suggère-t-elle encore. Le succès d'Euphoria n'a donc pas que de bons côtés pour cette actrice qui s'attelle désormais à sa seconde vie, en se dirigeant vers une carrière plus mainstream.

Et aujourd'hui d'ailleurs ? Chloe Cherry déserte parfois les caméras pour défiler à la Fashion Week, en représentant de maisons comme LaQuan Smith. Et ce au grand bonheur de magazines de mode prestigieux tel que Vogue, qui voit en elle "l'archétype de la Tumblr girl aux goûts alternatifs, qui vient apporter un vent de fraîcheur dans la mode et prend des risques".

Mais la principale concernée rêve surtout de rôles toujours plus audacieux. Férue d'humour bien noir, comme celui qui recouvre les séries It's Always Sunny in Philadelphia et Curb Your Enthusiasm, mais aussi les créations dépressives de Bo Burnham, l'actrice aimerait bien se diriger "vers la comédie et l'horreur", détaille-t-elle à Variety. Un sens de l'éclectisme qu'on espère voir se concrétiser dans les années à venir.

 

Dans l'actu