Elle stoppe un harcèlement à bord d'un avion : une journaliste raconte

Image d'illustration passagères dans un avion
Image d'illustration passagères dans un avion
Une journaliste canadienne a raconté sur Twitter comment elle est intervenue dans un avion pour stopper un homme d'une trentaine d'années qui harcelait une adolescente isolée de sa famille.
A lire aussi

Lors d'un voyage en avion, une journaliste canadienne a dû intervenir pour stopper un homme qui harcelait une adolescente. Elle a tout raconté sur son compte Twitter dans un long fil de messages qui a été partagé plus de 82 000 fois sur le réseaux social.

Joanna Chiu, cheffe de bureau au journal Star Vancouver, voyageait sur un vol Toronto-Vancouver en fin de soirée. Elle est très fatiguée mais s'empêche de dormir à cause d'une conversation qu'elle entend juste derrière elle :

"Un homme qui avait l'air à la fin de la trentaine avait l'air absolument ravi d'être assis à côté d'une adolescente séparée du reste de sa famille. Il a commencé par poser des questions sur ses plans de carrière et a ri quand elle a dit qu'elle voulait devenir PDG et a continué à lui donner des conseils ridicules."

Elle raconte ensuite que l'homme devient de plus en plus insistant et profite de l'isolement de la jeune fille : "Elle était amicale et il a semblé prendre cela comme un signal bienvenu pour devenir très familier et a commencé à la taquiner et a continué à dire qu'il voulait l'emmener manger dehors, ce qu'elle a essayé d'ignorer. À ce moment-là, je devais rester éveillée au cas où quelque chose irait plus loin que ça."

Ses soupçons se trouvent fondés puisque l'homme va encore plus loin avec la jeune fille : "Dès qu'il a demandé une photo 'salace' en se penchant vers elle, je me suis retournée et j'ai chuchoté à voix basse ce que je pensais de ce qu'il était en train de faire et il n'a rien dit et est parti aux toilettes."

Une autre femme assise, elle, dans la rangée derrière l'adolescente, qui elle aussi avait tout suivi, a fait savoir à la jeune fille qu'elle avait le droit de changer de place si elle le souhaitait. Elle lui a proposé son aide si elle en avait besoin.

Joanna Chiu est ensuite allée voir une hôtesse pour lui expliquer la situation. Le personnel de bord a relevé des témoignages et a ensuite demandé à l'homme de changer de place : "Il a résisté, puis il a commencé à m'insulter et a demandé à parler au chef et à l'hôtesse de l'air"

Par la suite, l'équipage a rédigé un rapport sur ce qui venait de se passer et la sécurité attendait l'homme directement à sa descente de l'avion : "Il avait l'air de transpirer à grosses gouttes."


La journaliste précise également qu'elle a récupéré le nom de l'entreprise pour laquelle l'homme travaille : "Je leur enverrai un mot privé."

A la fin du vol, l'équipage a donné une note de remerciement à Joanna Chiu et à la deuxième femme ayant aidé l'adolescente. On peut y lire : "Merci beaucoup d'avoir été nos yeux et nos oreilles pendant ce vol ! En tant qu'équipage, nous apprécions votre intérêt pour la jeune femme, et le fait que cela nous ait permis de mettre un terme à une situation très inconfortable."

Un harcèlement en vol qui n'est pas une exception

Joanna Chiu regrette qu'aucun homme ne s'en soit mêlé : "Aucun des passagers masculins n'a semblé montrer qu'ils avaient remarqué ce qui se passait. Peut-être que les autres femmes sont plus susceptibles de détecter les signes avant-coureurs au début de la conversation parce que nous étions aussi des adolescentes ?"

Elle ajoute : "Les hommes doivent également trouver des moyens de 'repérer les salopards' dans leur entourage et les hommes peuvent aussi aider à prévenir le harcèlement ou les agressions."

Elle raconte par ailleurs deux autres mésaventures qu'elle a vécues en avion : "La première fois que j'ai voyagé sans mes parents, l'homme à côté de moi m'a parlé pendant la majeure partie du vol, ce qui m'a fait me sentir adulte et importante, et il disait que je devais être en train de 'flirter' parce que je touchais la fermeture éclair de ma veste. À son crédit, il s'est arrêté et a eu honte par la suite."

La deuxième fois qu'elle voyage seule, "un homme plus âgé m'a piégée pendant que nous attendions l'embarquement et il m'a demandé de nombreux détails sur mes voyages avant de m'embrasser sans mon consentement. J'étais trop choquée pour dire quoi que ce soit."

A la suite de son témoignage, d'autres femmes lui ont raconté des histoires similaires sur Twitter.

Au bout de son fil de messages, la journaliste espère que l'adolescente réalisera ses rêves : "Je suis sûre que la jeune femme qu'il visait sera un jour PDG ou un autre poste d'influence. Elle était en plein milieu de ses études quand il a commencé à la harceler. C'est triste que ces expériences soient extrêmement courantes."