Harvey Weinstein fait l'objet d'un nouveau procès pour viols et agressions sexuelles

Harvey Weinstein fait l'objet d'un nouveau procès pour viols et agressions sexuelles.
Harvey Weinstein fait l'objet d'un nouveau procès pour viols et agressions sexuelles.
Du nouveau du côté des révélations #MeToo : l'ancien producteur et mogul d'Hollywood Harvey Weinstein, condamné à 23 ans de prison, fait l'objet d'un nouveau procès à Los Angeles pour viols et agressions sexuelles. Des accusations que le principal concerné nie.
A lire aussi

L'an dernier, l'ancien mogul d'Hollywood Harvey Weinstein était condamné à 23 ans de prison pour agressions sexuelles et viol par le tribunal pénal de Manhattan, suite à un procès étendu et historique. "Je suis soulagée qu'il sache désormais qu'il n'est pas au-dessus des lois et que les femmes soient plus en sécurité maintenant qu'il n'est plus en liberté", avait alors déclaré l'une des (nombreuses) accusatrices, Miriam Haley. Depuis les prémices du mouvement révolutionnaire #MeToo, plus de 80 femmes ont témoigné contre l'ex producteur.

Et ce n'est pas terminé. Le 20 juillet dernier, Harvey Weinstein faisait l'objet de nouvelles accusations, non pas à New York, mais à Los Angeles. En Californie, nous apprend l'AFP, l'homme d'affaires est effectivement accusé de viols et d'agressions sexuelles. Cinq femmes témoignent contre lui, et relatent, notamment, des agressions et viols qui auraient eu lieu dans des chambres d'hôtel. Harvey Weinstein a déjà été placé en garde à vue par les autorités locales et risque jusqu'à 140 ans de prison, comme le rapporte le Huffington Post.

"L'affaire Weinstein" est donc (très) loin d'être finie.

Onze nouvelles accusations

Ce procès implique donc cinq accusatrices, et onze nouvelles accusations, pour des faits présumés remontant notamment à l'année 2013. Le 21 juillet, Harvey Weinstein a plaidé non-coupable devant un tribunal de Los Angeles, face au juge Sergio Tapia. Le procureur George Gascon a quant à lui, relate Le Monde, déclaré ceci : "Quiconque abuse de son pouvoir et de son influence pour s'en prendre à autrui sera traduit en justice".

Le 29 juillet prochain se tiendra une nouvelle audience. Des accusations accablantes dans le cadre d'une "affaire" globale déjà vaste - rappelons que parmi les accusations antérieures dont a pu faire l'objet Harvey Weinstein, de viols, d'agressions sexuelles et de harcèlement sexuel, certaines remontaient même aux années 80, 90, 2000. En janvier dernier, les avocats d'Harvey Weinstein proposaient 17 millions de dollars à un certain nombre de ces plaignantes afin que ces dernières abandonnent leurs poursuites. Une autoproclamée "indemnisation".

C'est désormais ce nouveau procès, et son verdict, qui suscite l'attention.