L'actrice Rebel Wilson se confie sur son infertilité et les témoignages affluent

L'actrice Rebel Wilson se confie sur ses problèmes d'infertilité et les témoignages affluent
L'actrice Rebel Wilson se confie sur ses problèmes d'infertilité et les témoignages affluent
C'est un sujet qui concerne 15 à 25 % des couples, selon l'Inserm. Pourtant, il reste extrêmement tabou. Pas étonnant, donc, que lorsque l'actrice Rebel Wilson a partagé sa propre expérience de l'infertilité sur Instagram, ses abonnées se soient senties - enfin - entendues.
A lire aussi

Dans un post Instagram publié le 3 mai, la comédienne australienne Rebel Wilson (Pitch Perfect) s'est ouvert sur son parcours vers la conception, qu'elle mène depuis plusieurs mois maintenant. En décembre dernier, elle avait ainsi confié vouloir congeler ses ovocytes, et pour cela avoir entrepris un régime drastique. Elle souhaitait par ce biais perdre 20 kilos pour "stocker des ovules de grande qualité", rapporte le site américain HelloGiggles. Malheureusement, elle explique cette semaine que tout ne s'est pas déroulé comme elle l'aurait voulu.

"J'ai reçu de mauvaises nouvelles aujourd'hui et je n'avais personne avec qui les partager", écrit-elle sur le réseau social, "mais je suppose que je dois le dire à quelqu'un." La comédienne de 41 ans s'est alors adressée aux femmes qui voudraient tomber enceinte et rencontrent des obstacles indépendants de leur volonté. "À toutes les femmes qui luttent contre l'infertilité, je vous comprends", poursuit-elle. "L'univers fonctionne de manière mystérieuse et parfois tout cela n'a pas de sens... mais j'espère qu'il y a une lumière sur le point de briller à travers tous les nuages sombres."

"Je ressens votre douleur"

Des mots qui ont rapidement trouvé destinataires, puisque nombreuses sont les femmes concernées à y avoir répondu avec une bienveillance réjouissante. Notamment des célébrités, comme Sharon Stone qui a notamment commenté : "Je suis passée par là à plusieurs reprises. Il y a de bonnes nouvelles, j'ai trois beaux fils." Mais surtout des dizaines d'internautes anonymes qui ont saisi l'occasion d'elles aussi, partager souffrances et espoir.

"Je suis gynécologue-obstétricienne, j'ai seulement 36 ans et j'ai passé ma vie sur ma carrière, en essayant de congeler mes ovocytes", écrit l'une d'elles. "C'est comme si j'avais échangé mon intelligence et mes avancées professionnelles contre ma fertilité, mais personne ne m'a prévenue." Une autre compatit : "Je souffre de SOPK (syndrome des ovaires polykystiques, ndlr). Mon mari et moi essayons depuis 4 ans. Je ressens votre douleur." Une troisième se livre : "Nous avons eu notre 3ème transfert d'embryon et il a échoué. Nous faisons un autre prélèvement d'ovules à la fin du mois. Je suis vraiment désolé de ce que vous traversez."

Ces messages à coeur ouvert n'ont pas manqué de toucher Rebel Wilson. Le lendemain, elle a mis à jour sa légende pour remercier leurs expéditrices. "Je me suis réveillée ce matin et j'ai lu les messages adorables de tout le monde et les histoires sur vos parcours, et je ne peux pas vous dire à quel point cela a compté pour moi et m'a fait me sentir beaucoup mieux aujourd'hui".

La preuve, conclut-elle, que les réseaux sociaux ont un pouvoir formidable : celui de connecter les âmes en quête de soutien, d'écoute. Et d'ouvrir la voie à des discussions essentielles sur des sujets jusque-là ensevelis sous un silence destructeur.