JoeyStarr : il explique son comportement violent

Le rappeur JoeyStarr
3 photos
Lancer le diaporama
Ce mardi 31 mai, le juré de la Nouvelle Star est l'invité du Divan de Marc-Olivier Fogiel. L'occasion pour le rappeur de se livrer en douceur ou presque.
A lire aussi
Le comportement sexiste d'un candidat de "Top Chef" choque
News essentielles
Le comportement sexiste d'un candidat de "Top Chef" choque

Après Sheila la semaine dernière, Marc-Olivier Fogiel allonge dans son fauteuil JoeyStarr ce mardi soir. Didier Morville de son vrai nom a récemment créé la polémique en giflant en direct le chroniqueur de Touche pas à mon poste, Gilles Verdez. Un comportement qu'il tente d'expliquer sur le Divan.

"Honnêtement, j'essaie de pallier à ça dans mon rapport avec les gens. J'ai ce mode de communication avec les gens, cette texture dans ma personne qui passe un peu par la colère. J'ai une colère constante qui est en moi. Mais je n'ai jamais été le mec qui rentre chez lui et qui bat sa femme. C'est un problème de gestion d'humeur", confie celui qui a été condamné en 2009 pour violences conjugales. Il ajoute : "J'ai vachement de mal à me faire aider".

Par ailleurs, le père de trois garçons évoque sa douloureuse enfance. Alors qu'il n'a que trois ans, ses parents divorcent, son père obtient sa garde, il ne verra plus sa mère et devra subir les coups de ceinture de son père. "Je n'excuse pas mais je comprends. Mon père il a reproduit quelque chose. Le jour où j'ai senti que je pouvais répondre, je suis parti".

Le rappeur s'est également confié sur son séjour en prison en 2009. "Moi, ça n'a jamais été une médaille que d'être en prison. Heureusement que la deuxième fois que j'y suis allé, je m'y suis dans une configuration écriture, album (Egomaniac)... Et d'un seul coup, écrire, c'est libertaire, ça suspend le temps. Tu commences à écrire il est 11h du matin, à 19h tu y es encore et tu as l'impression qu'il y a deux heures qui se sont écoulées". L'intégralité de cette interview confession est à découvrir ce soir sur France 3 en deuxième partie de soirée.

Les dossiers