Laurence Boccolini : confidences sur sa fille Willow et son mari Mickaël, restaurateur

Laurence Boccolini : confidences sur sa fille Willow et son mari Mickael, restaurateur
Laurence Boccolini : confidences sur sa fille Willow et son mari Mickael, restaurateur
Dans cette photo : Laurence Boccolini
Laurence Boccolini est une femme comblée : présentatrice de l'un des jeux télévisés les plus regardés, elle a la joie d'être épaulée par son mari Mickaël et sa fille Willow.
A lire aussi

Depuis qu'elle a pris les manettes de "Money Drop" en 2011 sur TF1, Laurence Boccolini est la reine de l'access prime time. Chaque soir en semaine, elle réunit 4 millions de téléspectateurs.

Un succès mérité pour un concept tout trouvé. "C'est un jeu très simple : il y a de l'argent, il y a des trappes, vous répondez mal, l'argent tombe dans les trappes. C'est populaire et les héros du jeu sont les candidats. Les gens s'identifient énormément à eux", confiait la semaine dernière l'animatrice à TV Magazine. Une case difficile à tenir, d'autant que la concurrence est rude. "Moi, j'ai mon copain Nagui sur France 2. C'est dur d'être face à lui. Il présente un très beau jeu et c'est un superanimateur."

Mais pour autant, pas question pour Laurence Boccolini de lâcher cette case tant convoitée de l'access. D'autant qu'elle lui permet de passer des moments privilégiés avec sa fille Willow. "L'access correspond à l'heure où je m'occupe de ma fille. Elle aime beaucoup "Money Drop". Mais elle n'a pas compris qu'il ne faut pas applaudir quand les gens perdent : elle est très contente quand les trappes s'ouvrent ! (Rires)."

Laurence Boccolini ne s'en est jamais cachée, elle a vécu des moments très compliqués avant d'avoir sa fille Willow. La présentatrice star de TF1 avait d'ailleurs confié sa détresse dans les colonnes du magazine TV Grandes Chaînes où elle expliquait notamment combien il était complexe d'adopter un enfant en France : "Avec mon mari, on était en pleine souffrance. Ce que nous avons vécu n'est franchement pas drôle... Sans compter les difficultés à adopter. Avoir un enfant quand on ne peut pas biologiquement c'est très compliqué en France."

Aujourd'hui, tout va pour le mieux pour Laurence Boccolini. Reine de l'access, maman comblée, elle peut aussi compter sur le soutien indéfectible de son mari Mickaël Fakaïlo. Son gros atout ? Être un anonyme ! "Après les photos de mon mariage, on n'a jamais plus revu mon mari. Lui, ça tombe bien parce qu'il est dans la restauration, donc on le reconnaît très peu. Il arrive à se protéger. On y est arrivés."