Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux

"Le Soldat Rose" revient pour le plus grand bonheur des enfants... Et de leurs parents !

Publié le Lundi 06 Novembre 2023
Clément Arbrun
Par Clément Arbrun Journaliste
Passionné par les sujets de société et la culture, Clément Arbrun est journaliste pour le site Terrafemina depuis 2019.
14 photos
"Le soldat rose" est enfin de retour sur scène dans le cadre d'une tournée événement - et anniversaire - à travers toute la France. Les 15 ans de la comédie musicale imaginée par Louis Chédid donnent l'occasion de (re)découvrir un conte moderne, joyeux, mélodieux, et loin, très loin d'être si naif.
À lire aussi

"Personne ne veut de moi et pour cause / Qui voudrait d'un soldat rose? / Qui voudrait d'un soldat, d'un soldat rose ?"... Vous connaissez (forcément) la chanson. Il y a quinze ans, "Le soldat rose" ravissait nos oreilles. Et ressortait lauréat en 2007 de la Victoire de la Musique du meilleur album de chansons / variétés de l'année. Sans oublier l'engouement du public.

Cette pièce musicale, ou plutôt conte musical, composée par Louis Chedid et écrit par l'auteur et parolier de renom Pierre-Dominique Burgaud, débarquait dès lors sur scène avec un casting all-star : Matthieu Chedid, alias M, dans le rôle titre, Jeanne Cherhal, Albin de la Simone, Vanessa Paradis, Bénabar, mais aussi Francis Cabrel, Alain Souchon... N'en jetez plus.

O joie : depuis octobre dernier, ce néoclassique du genre, dont l'album s'est écoulé lors de sa sortie a plus d'un demi million d'exemplaires, est revenu enchanter nos esgourdes et nos mirettes. A l'occasion de son anniversaire, Le soldat rose est effectivement de retour au Grand Rex dans toute la France, dans le cadre d'une tournée événement qui se poursuit jusqu'en avril 2024, et dont les dates sont précisées sur cette page.

On vous le recommande.

Paré d'une toute nouvelle distribution (Merwan Benmansour, Juliette Cohen, Yoann launay, Clara Poulet, Jérémy Petit...), des décors hyper colorés, des partitions toujours aussi mélodieuses - entonnées par un public qui les connaît par coeur - ce spectacle à n'en pas douter ravira les enfants.

Mais aussi leurs parents !

Une comédie musicale toujours aussi (im)pertinente

(Re)voir Le soldat rose sur scène, c'est tout d'abord déguster une madeleine de Proust, savoureuse : le plaisir communicatif d'entonner des classiques comme Gardien de nuit de Francis Cabrel : "Je garde les pieds sur terre / Je garde la tête froide / Je garde un revolver / Jusque dans ma baignoire..."

Mais c'est aussi une manière de concilier petits et grands, à travers une histoire à la densité insoupçonnée. Celle-ci nous est familière - un petit garçon, Joseph, se retrouve enfermé la nuit dans un magasin de jouets, lesquels vont prendre vie sous ses yeux, et en chansons s'il vous plaît. Là-bas, il rencontre parmi eux - Roi et Reine, poupées, jeux divers type puzzle - l'invendu éternel du magasin : le fameux Soldat Rose.

Jouet flashy qui se voit condamné à errer entre les rayons : et pour cause, personne ne veut de lui. "Les garçons n'aiment pas ma couleur de danseuse / Et les filles disent pouah! devant ma mitrailleuse...". Il y a 15 ans déjà, Louis Chedid et Pierre-Dominique Burgaud épinglaient les stéréotypes de genre. Le rose pour les filles, le bleu pour les gars ? Très peu pour Joseph, qui s'émancipe facilement de ces clichés imposés par le monde des adultes.

Détail qui compte à ce sujet, bien qu'il puisse passer inaperçu lors du spectacle, et démontre la modernité du show : Joseph, le jeune garçon cité plus haut, est en vérité incarné dans cette édition anniversaire... Par une jeune fille : Juliette Cohen, 17 ans. Un jeu avec les codes qui fait plaisir à voir en 2023. Nul hasard si l'un des personnages de ce conte aime envoyer valser... Les étiquettes !

Quant au monde des adultes évoqué tantôt, il est largement épinglé. Notamment l'espace de la partition la plus poignante, celle de Made in Asia, une poupée fabriquée à l'autre bout de la planète par des enfants exploités. Sa chanson, lyrique façon Starmania, l'évoque frontalement : "Je viens d'un tout petit pays / Du fin fond, fin fond de l'Asie / Sable fin, mer bleu de Chine / Où les enfants travaillent jour et nuit à l'usine". Une écriture critique.

Le soldat rose, c'est cela : des airs entêtants, beaucoup d'humour - notamment à travers l'irrésistible binôme du Roi et de la Reine, ainsi que les monologues interminables de la Voix du grand magasin - mais également des paroles fines qui sensibilisent le grand public et invitent à la réflexion. En douceur, et de manière populaire, comme le font les meilleurs des contes de fées.

Loin d'être si candide, l'odyssée du Soldat !

Une fable qui non contente d'être atemporelle, propage un discours toujours autant d'actualité : la nécessité de conserver son âme d'enfant - solidaire, tolérante, audacieuse - dans une société où la bêtise des adultes fait loi.

Pour réserver vos places, rendez-vous est donné sur cette page.