Le youtubeur Tristan Lopin feuillette la presse féminine et ça fait mal

Le youtubeur Tristan Lopin feuillette la presse féminine et ça fait mal
Le youtubeur Tristan Lopin feuillette la presse féminine et ça fait mal
Dans sa dernière vidéo diffusée sur YouTube, le vidéaste Tristan Lopin se moque de l'hypocrisie de la presse féminine, qui dénonce dans des articles les diktats de la minceur pour la mieux les promouvoir dans ses pages publicitaires.
A lire aussi

Que celle qui ne s'est jamais sentie moche, grosse, mal coiffée et pas assez stylée à la lecture d'un magazine féminin lève la main. Support préféré des marques de cosmétique et des maisons de couture pour y faire figurer leurs publicités, la presse féminine s'est muée, ces dernières décennies, en une vitrine faisant la promotion des diktats de la beauté. Sur des pages et des pages, qu'il s'agisse d'articles beauté ou de pubs, s'étalent des femmes au physique parfait, cheveux soyeux, peau sans défaut et surtout sans zéro kilo en trop.

Comment alors, quand on rentre dans du 40 et qu'on n'a pas les moyens de dépenser son PEL en fringues de créateurs, se reconnaître dans ces filles si éloignées de notre quotidien ?

C'est tout le paradoxe que pointe le youtubeur Tristan Lopin dans sa dernière vidéo. Prenant comme exemple le dernier numéro de Glamour qui a consacré un article à la sexualité des femmes en surpoids et semble s'étonner que ces dernières s'étonnaient de plaire aux hommes, le vidéaste dézingue avec humour les codes de la presse féminine, qui prône une philosophie body positive tout en n'accordant pas une seule page à un mannequin plus size.

"Y'en a pas une qui fait plus que la taille 36 dans votre magazine. [...] On a l'impression que dans votre monde à vous, elles existent pas les meufs qui font pas du 36 ", remarque justement le vidéaste.

Parce qu'ils accordent trop de place aux annonceurs et à leurs publicités, la presse féminine s'est éloignée des considérations des "vraies filles" et participe à la pression sociale qui nous incite à être toujours plus mince et toujours plus jeune. Oubliant complètement, au passage, que 40% des Françaises sont en surpoids.
Heureusement, Tristan Lopin est là pour nous le rappeler et, franchement, ça fait du bien.

La vidéo de Tristan Lopin