Pour être plus mince, prenez du poids : la preuve en image

De plus en plus de femmes montent au créneau pour mettre fin à la dictature de la maigreur en partageant des clichés qui montrent qu'elles ont atteint un corps parfait en prenant du poids, et non pas l'inverse.
A lire aussi

Le culte de la taille 34 a fait de nos balances de véritables engins de torture, la source de trtop de complexes et de névroses. Et pour cause : dans une société où la maigreur est associée à la beauté, la balance est devenue le juge suprême qui déciderait de notre valeur. Pour beaucoup de femmes, c'est encore l'équivalent de la voix de la conscience, qui pointe d'une aiguille accusatrice à chaque fois qu'on fait un excès et qui les pousse à manger moins pour atteindre cette silhouette famélique censée être la clé du bonheur.

Mais il n'y a que dans Bridget Jones que c'est comique de se tortiller d'angoisse sur sa balance tous les matins. Et c'est pourquoi des blogueuses fitness ont décidé d'inonder les réseaux sociaux de photos avant/après pour mettre à mort les diktats culpabilisants liés à notre poids. Ces fitgirls aux silhouettes fines et musclées se battent en faveur d'un nouvel idéal de beauté, qui s'appuie sur le mantra : "Un esprit sain dans un corps sain". Plutôt que de s'acharner à être le plus maigres possibles, elles prônent un mode de vie healthy, fondé sur le sport, le bien-être et l'acceptation de soi-même. Et on ne peut qu'approuver.

Pour avoir un corps de rêve... envoyez paître votre balance

Kelsey Wells, la très populaire blogueuse fitness de 26 ans qui tient le compte Instagram My Sweat Life, a été l'une des premières à lancer le mouvement, en publiant trois photos d'elle avec en légende son poids. Sur la première, prise quelques semaines après sa grossesse, elle pèse 65 kg. Sur la deuxième, prise quelques mois après, elle a atteint son "poids idéal", qu'elle explique avoir fixé totalement arbitrairement à 55 kg. Sur la troisième photo, la plus récente, elle affiche une ligne parfaite et une forme olympique. Et pourtant, sur ce cliché, elle annonce qu'elle pèse... 63 kg, soit 8 kg de plus que son poids voulu.

Elle explique dans la légende de la photo pourquoi les femmes ne devraient pas laisser leur poids déterminer leur bonheur : "S'il vous plaît, arrêtez de penser que votre poids reflète vos progrès, et par pitié, ne laissez pas votre poids avoir le moindre impact, quel qu'il soit, sur votre estime de vous-même, comme je le faisais avant", écrit-elle.

A la suite de cela, elle a créé le hashtag #ScrewTheScale ("On emmerde notre balance", en anglais), afin de généraliser le mouvement et d'encourager les femmes à appréhender leur beauté autrement qu'à travers leurs kilos : "Je n'ai jamais eu un corps aussi musclé et aussi peu gras. Je ne me suis jamais sentie aussi bien dans ma peau [...]. Et c'est pour ça que la petite voix adolescente qui me dit toujours 'Comment ça, tu ne pèses quand même pas 63 kg ??', je lui dis 'Je t'emmerde'. Et vous devriez probablement dire la même chose à votre balance".

Quand les femmes se rebellent contre le culte de la minceur

Depuis, le mouvement #ScrewTheScale n'a cessé de prendre de l'ampleur. Des blogueuses fitness et des femmes adeptes du mode de vie "healthy" affichent fièrement leurs silhouettes sur les réseaux sociaux afin de décomplexer les femmes sur leurs poids. En effet, elles cassent l'un des mythes principaux de la quête de la maigreur, le "Je serais plus belle si je maigris", en révélant qu'elles paraissent plus minces lorsqu'elles gagnent du poids et mangent plus tout en faisant du sport.

C'était déjà le constat de la star fitness d'Instagram Madalin Frodsham, qui avait fait le buzz en publiant un avant/après d'elle qui montrait que s'affamer n'était pas la solution pour obtenir le corps qu'on veut, et que c'est en mangeant mieux et plus que notre corps peut se dessiner et se muscler. Et de nombreuses autres reines du fitness lui ont emboîté le pas : Susanna, qui tient le compte Fitness Finn, a posté une photo avant/après où elle passe de 51 kg à 54 kg : "N'ayez pas peur de manger beaucoup, et n'ayez pas peur si le nombre affiché par votre balance remonte, ne le laissez pas vous définir mais soyez active, saine et heureuse", commente-t-elle. Quant à l'instagrammeuse Saggy Sara, elle montre la différence entre son corps à 54 kg, quand elle ne mangeait jamais plus de 1000 kcal par jour, et son corps à 57 kg avec 2000 à 3000 kcal par jour. Et là encore, elle est bien plus svelte et mince à 57 kg.

L'explication est toute simple : lorsqu'on restreint trop son alimentation, notamment en limitant considérablement les apports en glucides, considérés -à tort- comme les grands ennemis de la minceur, le métabolisme se met à tourner au ralenti. Notre corps se met alors à stocker plus pour faire face au stress de la privation, et se développe moins : comme l'explique très bien la blogueuse Maïlis de Deliciously Healthy , vous aurez beau faire 6 h de sport par semaine, si vous n'avez pas une alimentation appropriée, vous ne perdrez pas un gramme. Et pour perdre de la masse graisseuse en se tonifiant, se gaver de protéines et de légumes cuits à la vapeur ne suffit pas : les glucides, qui sont le principal carburant de nos muscles, sont absolument indispensables. En mangeant plus, vous prendrez de la masse musculaire en éliminant votre gras : il y a prise de poids, certes, mais surtout affinement considérable de la silhouette.

Oubliez donc tout ce que vous croyez savoir sur les régimes et la minceur : vos vieux réflexes sont des mauvais réflexes. Se sous-alimenter, essayer de "fondre", n'ont pour effet que de nous laisser affaiblies et déprimées, peu aptes à se dépenser et donc à perdre en masse graisseuse. Un beau corps, les fit girls l'ont bien compris, ce n'est pas une corps maigre, mais un corps en pleine santé, sculpté par le sport et surtout une alimentation saine et équilibrée. Alors arrêtez de compter les kilos : vous n'avez pas besoin d'une balance pour savoir comment vous vous sentez dans votre corps.