Tout ce qu'il faut savoir sur la marche #NousToutes du 20 novembre

Tout ce qu'il faut savoir sur la marche #NousToutes du 20 novembre
Tout ce qu'il faut savoir sur la marche #NousToutes du 20 novembre
Ce samedi 20 novembre aura lieu la marche annuelle #NousToutes partout en France. L'idée ? Dénoncer et lutter contre les violences sexistes et sexuelles.
A lire aussi

Ce samedi 20 novembre 2021, partout en France, une grande marche organisée par le collectif féministe Nous Toutes aura lieu pour dire stop aux violences sexistes et sexuelles. Soixante organisations (Amnesty International France, Chiennes de garde, HandsAway, Les effronté-es...) appellent à manifester avec Nous Toutes à quelques jours du 25 novembre, autrement dit de la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes.

A Paris, la manifestation partira le samedi 20 novembre, à 14h, Place de la République. Comme l'indique le Kit de la manifestation, pas moins d'une soixante de villes qui organiseront des marches, le 20, mais aussi les 21, 25 et 27 novembre. Dans toute la France donc. Concernant la marche à Paris, des départs en bus sont prévus pour rejoindre la manifestation, que vous veniez d'Amiens, de Lyon, de Nantes, de Valenciennes... Les détails sont à retrouver ici.

Les conseils des organisatrices ? Porter des chaussures confortables, prendre ses papiers d'identité, avoir un masque médical, apporter de l'eau, revêtir un vêtement ou accessoire violet (couleur des luttes féministes), venir accompagné·e. Mais aussi "profiter de ce moment d'union", en toute adelphité.

Une marche importante

"A quelques jours du 25 novembre, les manifestations #NousToutes seront l'occasion de rappeler que les violences sexistes et sexuelles, qui visent particulièrement les enfants, les femmes ou les personnes trans ne sont pas une fatalité. A quelques mois de la présidentielle, la marche #NousToutes sera également l'occasion d'exiger des engagements fermes, financés et à la hauteur", développe le communiqué de cet événement important.

"Nous avons besoin d'hébergements, d'agent.es public·ques et de subventions pour les associations de terrain. Nous avons besoin de lois contraignantes pour forcer les employeurs à agir contre les violences sexistes et sexuelles. Le prochain gouvernement doit passer à la vitesse supérieure et débloquer un milliard d'euros pour financer des politiques publiques qui touchent l'ensemble de la population", poursuit le collectif Nous Toutes.

Parmi les slogans suggérés pour la manif du 20 novembre ? "Ras le viol", "Je te crois, tu n'y es pour rien", "Féminicide, pas une de plus" ou encore "Non c'est non". A scander haut et fort.