Pourquoi la participation de Marlène Schiappa à l'émission d'Hanouna est problématique

La secrétaire d'Etat à l'Egalité entre les femmes et les hommes Marlène Schiapa
La secrétaire d'Etat à l'Egalité entre les femmes et les hommes Marlène Schiapa
Dans cette photo : Marlène Schiappa
La secrétaire d'Etat à l'égalité femmes-hommes Marlène Schiappa ira co-présenter l'émission "Balance ton poste" vendredi 25 janvier à 22h30 aux côtés de Cyril Hanouna dans le cadre du grand débat national. Une participation problématique pour de nombreuses raisons.
A lire aussi

Marlène Schiappa, la secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes et de la Lutte contre les discriminations, sera vendredi 25 janvier co-présentatrice de l'émission Balance ton poste sur C8, présentée par Cyril Hanouna.

Mais cette participation pose question au regard du passif de l'animateur en matière de violences faites aux femmes et d'homophobie.

Tout d'abord, l'émission de Cyril Hanouna a repris le slogan français du mouvement de libération de la parole, Balance ton porc, pour nommer son émission Balance ton poste. Pour un animateur qui a reçu des dizaines de milliers de plaintes du CSA pour plusieurs séquences qui présentaient des violences sexuelles, c'est plus que déplorable.

Ensuite parce que Marlène Schiappa est en charge de la lutte contre les discriminations et donc de l'homophobie au sein du gouvernement. Or, Cyril Hanouna avait réalisé en 2017 une séquence dans laquelle il avait piégé un jeune homosexuel en se moquant de lui à l'antenne. Une séquence homophobe qui lui avait valu une amende de 3 millions d'euros de la part du CSA.

Dans sa nouvelle émission Balance ton poste, le présentateur avait également organisé un débat en octobre 2018 ayant pour thème : "L'IVG pour ou contre ?". On avait aussi eu le droit dans Touche pas à mon poste à une séquence banalisant le viol conjugal en octobre qui lui avait valu au moins 650 plaintes au CSA.

Selon le magazine Têtu, pas plus tard que le 19 janvier, l'association Stop Homophobie a annoncé lancer des poursuites contre Balance ton poste concernant son traitement du chanteur Bilal Hassani, favori pour représenter l'Eurovision.

Une initiative qui vise à "répondre au déferlement qui continue de s'abattre, notamment sur les réseaux, contre ce jeune artiste, déjà tellement harcelé."

La chroniqueuse Catherine Rambert avait déclaré : "Est-ce qu'on peut rappeler quand même que l'Eurovision est un concours de chanson ? Là, on dirait un concours de déguisements et de travestis. Je n'ai rien contre ce garçon, mais on juge des chanteurs en principe."

Cela pose question pour plusieurs raisons et les internautes s'en étaient ému·es.

Sur Europe 1 mardi matin (22 janvier), Marlène Schiappa s'est défendue face aux réactions suscitées par sa venue chez Cyril Hanouna : "Twitter s'enflamme et s'indigne assez facilement. Je ne vais pas animer le show, je viens avec mes paperboards, mes feutres, on va faire un atelier constructif"

Elle insiste : "Dès qu'on fait quelque chose qui sort des codes, tout le monde s'indigne." La secrétaire d'Etat souligne le fait que "cela fait des semaines que Cyril Hanouna invite des gilets jaunes" et que cela va permettre de parler "aux 700 000 personnes qui regardent l'émission" de "manière nouvelle, ludique et pédagogique".

Mais ce que Marlène Schiappa ne saisit pas, c'est que le problème ne vient pas des gens qui regardent Hanouna. Le problème, c'est Hanouna lui-même. Cependant, certain·es se félicitent de cette participation.

S'il est parfaitement louable de vouloir intéresser le plus grand nombre au débat national ou à la politique en général, l'émission de Cyril Hanouna est-elle la plus adaptée du point de vue de ses casseroles sexistes et homophobes et au regard des missions de la secrétaire d'État ?

Pendant l'émission, selon un communiqué de la chaîne C8 : "Les téléspectateurs voteront en direct pour retenir sept idées qui seront transmises au gouvernement."

L'émission sera diffusée vendredi 25 janvier à 22h30 sur C8.