Twitter dénonce toutes ces fois où Megan Fox a été sexualisée

Twitter soutient Megan Fox et dénonce toutes les fois où elle a été sexualisée
Twitter soutient Megan Fox et dénonce toutes les fois où elle a été sexualisée
Dans cette photo : Megan Fox
L'actrice américaine Megan Fox avait déjà dénoncé le comportement malsain de Michael Bay, réalisateur de "Transformers" : elle en fut blacklistée. Aujourd'hui, Twitter prend sa revanche, et dénonce l'objectification dont elle est victime depuis ses 15 ans.
A lire aussi

On l'a découverte dans Transformers et adorée dans Jennifer's Body et la série New Girl. Megan Fox est une actrice au talent indéniable et au potentiel comique sous-estimé. Elle correspond aussi parfaitement aux "standards" de beauté. Et ce dernier critère a fait de son quotidien à Hollywood un calvaire : depuis ses 15 ans, la jeune femme a été sexualisée à bien des reprises par les réalisateurs qui l'ont embauchée. Un comportement condamnable qui lui a valu une dépression sévère. Car à l'époque, le harcèlement qu'elle a subi était clairement minimisé, voire retourné contre elle.

"J'ai l'impression d'avoir été un peu à l'écart et en amont du mouvement #MeToo. Avant que le mouvement #MeToo n'arrive, je m'exprimais et je disais : 'Hé, ces choses m'arrivent et elles ne sont pas normales", déclarait-elle à Entertainment Tonight en 2019. "Et tout le monde me disait : 'Oh, et bien, va te faire foutre. On s'en fout, tu le mérites'".

Elle poursuit en témoignant des impacts sur sa santé mentale : "C'était chaque jour de ma vie, tout le temps, avec chaque projet sur lequel j'ai travaillé et chaque producteur avec lequel j'ai travaillé. Cela a précédé un point de rupture pour moi. Je pense que j'ai eu une véritable rupture psychologique où je ne voulais plus rien faire".

"Je ne voulais pas être vue, je ne voulais pas avoir à prendre une photo, à faire la couverture d'un magazine, à marcher sur un tapis rouge, je ne voulais pas être vue du tout en public à cause de la peur et de la certitude absolue que l'on allait se moquer de moi, ou me cracher dessus, ou que quelqu'un allait me crier dessus, ou que les gens me lapideraient parce que j'étais simplement dehors... J'ai vécu un moment très sombre après cela".

"Megan Fox mérite mieux que d'être sursexualisée"

Dimanche 21 juin, une internaute a décidé de rendre justice à l'actrice. Dans un tweet, elle dénonce : "Megan Fox méritait mieux que d'être sursexualisée depuis son enfance par des réalisateurs masculins, puis d'être mise sur liste noire lorsqu'elle en a parlé pendant que ces hommes continuaient à faire carrière".

Rapidement, la prise de position est devenue (plus de 43 000 retweets en deux jours). Parallèlement, une autre utilisatrice publie un extrait vidéo de l'interview de la jeune femme sur le plateau de l'émission de Jimmy Kimmel, qui tente d'exposer la réalité d'un tournage avec Michael Bay, réalisateur de Transformers, en vain.

"Je venais d'avoir 15 ans et j'étais figurante dans Bad Boys II", raconte Megan Fox au présentateur. "Ils tournaient cette scène de club et ils m'ont fait entrer et je portais un bikini à rayures et étoiles, un chapeau de cow-boy rouge et des talons de douze. J'ai été approuvée et ils ont dit [au réalisateur Michael Bay] : 'Michael, elle a 15 ans, donc tu ne peux pas l'asseoir au bar et elle ne peut pas avoir un verre à la main'. Sa solution à ce problème a donc été de me faire danser sous une cascade trempée."

Elle insiste : "A 15 ans, j'étais en seconde. C'est une sorte d'aperçu de la façon dont l'esprit de Bay fonctionne".

En face, Jimmy Kimmel se contente de rire et de tourner l'anecdote en dérision : "C'est plutôt un aperçu de la façon dont tous nos esprits fonctionnent", lance-t-il devant un public hilare. "Certains d'entre nous ont la décence de réprimer ces pensées et de prétendre qu'elles n'existent pas." L'internaute commente quant à elle : "Le fait que des adolescentes soient la proie d'hommes plus âgés n'a jamais été pris au sérieux et ne l'est toujours pas."

"Je suis absolument dégoûtée"

Quand elle dénonce publiquement les agissements de Michael Bay (notamment le fait qu'il l'ait fait auditionner en bikini en lui demandant de laver sa voiture), le site du cinéaste publie un texte qui la ridiculise. Celui-ci la qualifie de "bête comme ses pieds" et estime qu'"actrice porno serait une bonne option de carrière" en mentionnant ses "poses d'actrice porno" sur les tournages. Selon une rumeur, Michael Bay lui-même aurait écrit ces mots.

Mais la saga Transformers n'est pas le seul endroit où Megan Fox a été objectifiée, de surcroît à un très jeune âge. "En plus d'avoir été sexualisée par Michael Bay lorsqu'elle était enfant, elle est également apparue dans un épisode de Mon oncle Charlie, sous la forme d'une jeune fille de 16 ans trop sexy pour son âge et les personnages d'Alan et de Charlie Sheen voulaient tous les deux coucher avec elle", rappelle une troisième internaute. "Je suis absolument dégoûtée", conclut-elle.

Pour appuyer leur soutien, ces twittos incitent à "ramener la carrière" de l'actrice et à la rendre "populaire à nouveau". L'un d'eux liste même tous les futurs projets auxquels elle doit participer. Un dernier évoque quant à lui une conclusion insolite au conflit qui l'oppose au réalisateur : "Megan Fox devrait être autorisée à manger Michael Bay", en référence à son rôle dans Jennifer's Body, où elle se retrouve possédée par un démon et dévore des hommes. Imagé, mais savoureux.