Comment trouver son "point A" pour un orgasme décuplé

Le point A, la clé d'un orgasme décuplé
Le point A, la clé d'un orgasme décuplé
On connaissait le point G, il paraîtrait que la première lettre de l'alphabet aussi, ait son talent caché pour nous faire jouir. Voici les conseils pour le trouver.
A lire aussi
Cette prof a trouvé une super astuce pour faire lire les ados
News essentielles
Cette prof a trouvé une super astuce pour faire lire les...

Avant d'aborder le sujet du point A, revenons sur les bases nécessaires du clitoris. On commence à en parler depuis à peu près deux secondes et demi si on compare à l'échelle de l'humanité, alors on ne va pas s'arrêter en si bon chemin.

Le clitoris, c'est un iceberg. On ne voit que le petit bout qui dépasse, alors qu'il y a une énorme partie qui est immergée à l'intérieur du vagin : ses racines, qui mesurent environ la taille d'un pénis moyen. Ce qui nous fait tant de bien pendant la pénétration, c'est ainsi la sensation d'un sexe ou d'un vibromasseur contre notre clitoris, interne cette fois-ci.

Donc la prochaine fois qu'on vous demandera si vous êtes clitoridienne ou vaginale, ramenez votre science en répliquant qu'il n'y a que des orgasmes clitoridiens. A la rigueur, on peut évoquer le gland du clitoris, caché sous soncapuchon, pour expliquer que c'est uniquement en le stimulant que l'on jouit, mais on ne scinde plus les orgasmes en deux parties.

Revenons à nos moutons : Le point A.

Le point A, c'est quoi ?

A, c'est pour Anterior Fornix Erogenous Zone, d'après Refinery29, soit zone érogène du fornix antérieur, en français - mais "point Z" avait apparemment moins d'attrait. Le fornix antérieur se situe à l'extrémité du clitoris (encore lui), et procure un plaisir fou quand on sait y accéder.

A, c'est aussi parce qu'il s'atteint très bien pendant le sexe anal, de part sa position plus proche du rectum. D'où la possibilité d'avoir un orgasme quand on tente la sodomie. Et toujours grâce au clito. Décidément, il était temps que l'on découvre les mille et unes fonctions de cet organe merveilleux.

Comment le stimuler ?

Avant de le stimuler faut-il déjà le trouver. Pour ce faire, on se lance dans une petite expérience privée à la maison - on n'est jamais mieux servie que par soi-même. On se lave les mains, on les plonge dans notre vagin et on les glisse jusqu'à toucher une sorte de paroi dure : le col de l'utérus.

On tapote la zone avec douceur pour trouver l'endroit qui nous fait du bien instantanément, ou qui au contraire nous dérange - tout le monde ne ressent pas de sensation agréable à son toucher, et c'est normal.

Ensuite, tout est une question de pression, et de plaisir décuplé. Le plaisir se libérera au contact d'un pénis, de doigts ou d'un sextoy. Il suffit alors de tester ce qui marche le mieux sur soi - le mode d'emploi n'existe pas - mais plus il y aura de pression, meilleur ce sera.