Les papas seraient plus heureux que les mamans

Les papas seraient plus heureux que les mamans
Les papas seraient plus heureux que les mamans
Y-a-t-il une différence en terme de bien-être parental selon le sexe ? D'après une nouvelle étude, les pères seraient effectivement globalement plus satisfaits et épanouis que les mères.
A lire aussi
Une photographe célèbre le soutien des papas pendant les accouchements
News essentielles
Une photographe célèbre le soutien des papas pendant les...

Maman fait les courses, change bébé et fait le ménage. Papa, lui, aide comme il peut (ou veut). Ce cliché très ancré dans notre société pour dépeindre la parentalité selon les sexes a, heureusement, évolué au cours de ces dernières années. Les pères s'impliquent des nouvelles générations s'impliquent davantage dans l'éducation de leurs enfants.

Pourtant, le phénomène de charge mentale au sein du couple (y compris ceux qui n'ont pas d'enfants) est loin d'avoir disparu. En témoignent les récents succès de la bande-dessinée d'Emma Fallait demander et du compte Instagram "T'as pensé à ?".

Dans le cadre parental, cette charge mentale a des impacts sur le moral. C'est ce que démontre une nouvelle étude réalisée par une équipe de l'Université de California Riverside et publiée dans la revue Personality and Social Psychology Bulletin.

Les papas passent plus de temps à jouer avec leurs enfants

Cette recherche compile et analyse les résultats de trois études différentes impliquant plus de 18 000 personnes et comparent des mesures de la santé émotionnelle basées sur des critères précis comme le taux de satisfaction, le bien-être, les symptômes dépressifs et le stress.

Les deux premières études ont comparé les parents à des couples sans enfants et ont révélé que les pères étaient plus heureux que les hommes en couple sans enfants. La troisième étude a comparé le moral des pères à celui des mères. Ils ont constaté que les pères étaient plus heureux que les mères lorsqu'ils s'occupaient de leurs enfants.

"Les pères s'en sortent peut-être mieux que les mères en partie à cause de la façon dont ils passent leur temps avec leurs enfants", suggère Katherine Nelson-Coffey, professeure adjointe de psychologie à Sewanee, qui a participé à l'étude.

Les auteurs et autrices des travaux supposent notamment que les mères seraient plus heureuses si elles passaient plus de temps à jouer avec leurs enfants, comme le font les pères. Plus facile à dire qu'en faire, puisque passer davantage de temps à jouer avec ses enfants signifie également ajouter une autre "tâche" à un emploi du temps déjà chargé.

Mieux répartir la charge mentale entre les parents

Selon des données statistiques de l'Insee, les femmes consacrent en moyenne 3h26 par jour aux tâches domestiques, contre 2h pour les hommes. Une partie de ce travail consiste à s'occuper des enfants : surveiller les devoirs, préparer le repas, donner le bain, gérer les rendez-vous médicaux, s'occuper des fournitures scolaires, planifier les vacances, etc.

Comme le souligne à juste titre la journaliste Kristi Pahr pour le site Parents : "Même lorsque le papa aide à préparer la nourriture, à faire du covoiturage et à nettoyer les toilettes, dans la plupart des ménages biparentaux, la majorité du travail de réflexion revient encore à la mère. Peut-être que les pères sont plus heureux parce qu'ils ne s'inquiètent pas de planifier les tâches ménagères et de caler les dates des fêtes d'anniversaire."

La solution serait donc peut-être de répartir plus équitablement les tâches, y compris dans la réflexion et l'organisation en amont de celles-ci. Autrement dit, que les pères s'accaparent une partie de la charge mentale pour laisser plus de temps à leur compagne de profiter de moments d'insouciance avec leurs enfants.