Ce nouveau jouet cracra et anti-stress cartonne aux États-Unis

Ce nouveau jouet anti-stress tue l'amour fait de nombreux adeptes aux USA
Ce nouveau jouet anti-stress tue l'amour fait de nombreux adeptes aux USA
Ces derniers jours, un nouveau jouet anti-stress fait le buzz sur la toile. Aussi authentique que peu ragoûtant, cet objet loufoque propose de percer de faux boutons logés dans une plaquette de silicone qui ressemble à s'y méprendre à de la peau humaine.
A lire aussi

Qui n'a jamais cédé à l'envie irrépressible de percer un vilain bouton blanc ou un point noir disgracieux venu se loger au beau milieu du visage ? Amusé par cette pratique qui laissent des cicatrices pas franchement reluisantes sur la peau, le couple d'Américains Billie et Summer Pierce a mis au point un jeu anti-stress loufoque qui consiste à faire la chasse aux (faux) comédons. Baptisé "Pop It Pal", ce nouveau jouet tue-l'amour se présente sous forme de fausse peau (disponible en couleur pêche ou en noir) ornée de boutons, que l'on peut éclater à l'envi.

Rassurez-vous : le liquide jaunâtre qui sort des trous de cette plaquette en silicone munie de 15 boutons "éclatables" ne correspond pas à un excès de sébum mais à un mélange de cire d'abeille et de miel. Commercialisé pour la somme de 20 dollars (soit environ 16 euros), cet objet présenté comme un anti-stress est disponible sur le site Pop It Pal. Le kit est vendu avec une recharge de faux pus (charmant, n'est-ce pas ?) ainsi que d'un petit accessoire pour remplir les "réserves à boutons".

Ce nouveau jouet anti-stress tue l'amour fait de nombreux adeptes aux USA

L'idée peut paraître saugrenue, voire totalement décalée et en débectera probablement plus d'un. Mais aux États-Unis, le perçage de boutons s'apparente à une véritable culture. Pour preuve : sur Youtube, on trouve de nombreuses chaînes uniquement consacrées à cette activité. Celle de la dermatologue américaine surnommée "Doctor Pimple Popper" compte par exemple plus de 3 millions de fans.

Comment percer (correctement) un bouton ?

Avant d'éliminer une imperfection de son visage due à un excès de sébum, il est important de prendre quelques précautions pour ne pas endommager la peau. Tout d'abord, il est préférable de bien identifier le type de comédon auquel vous vous attaquez. Si la pointe n'est pas blanche et que le bouton est douloureux, mieux vaut s'abstenir afin d'éviter toute infection. Dans le cas où le bouton semble prêt à être percé, il est indispensable de bien se laver les mains ainsi que de nettoyer la zone de la peau où se situe l'imperfection, puis de la désinfecter une fois que l'on a procédé à l'extraction du pus.