5 positions pour faire l'amour (intensément) en face-à-face

5 positions pour faire l'amour (intensément) en face à face
5 positions pour faire l'amour (intensément) en face à face
Puisque les yeux de notre partenaire sont les seuls qu'on croise ces temps-ci, autant rendre l'expérience saisissante. Voici 5 façons excitantes de pratiquer le coït en se contemplant mutuellement.
A lire aussi

Le temps se fait long et la promiscuité a parfois raison de notre complicité. On passe son temps ensemble, et les réconciliations sur l'oreiller post-dispute autour des tâches ménagères sont loin de nous transcender comme jadis. Il nous faut un petit coup (de pouce) pour surmonter cette épreuve tout à fait normale. Et surtout : on a envie de s'envoyer en l'air avec la passion d'autant, et de se perdre dans le regard de notre amant·e. Pour ce faire, on a listé cinq positions aussi faciles qu'enivrantes qui donneront une autre saveur à notre week-end confiné.

1- Le Yab yum

Sorte de position lotus améliorée, le Yab-yum est apprécié des couples qui cherchent à obtenir une connexion profonde avec leur partenaire. A s'ouvrir à l'autre, à explorer des sensations encore inconnues, à expérimenter une pénétration intense, et pourquoi pas à s'adonner aux plaisirs charnels et spirituels qu'offre le sexe tantrique. On a d'ailleurs testé l'exercice, et c'est à la hauteur de nos attentes : un moment qui insiste sur l'énergie, la douceur, mais aussi l'extase. Miam.

Revenons à notre position, pour s'y mettre, rien de plus facile. Celui ou celle qui pénètre (ou pas, on fait comme on veut) s'installe assis·e en tailleur ou à genoux, et l'autre grimpe au-dessus, en enroulant ses jambes autour de son bassin. On passe les bras autour du cou de notre partenaire, et on se plonge dans ses yeux grands ouverts, avant d'effectuer des mouvements de léger balancier qui lancerons la (délicieuse) machine.

2- Le missionnaire inversé

Il ne s'agirait pas de se reposer sur nos acquis. Le confinement a déjà instauré une routine difficile à chambouler (qu'on l'apprécie ou non), on préférera donc bousculer (un peu) les codes au lit. Bon, ne vous attendez pas à une explosion de nouveautés non plus, mais simplement à un changement de perspective réjouissant.

Plutôt que de se coller à l'éternel missionnaire, récepteur·ice en bas, émetteur·ice en haut, on inverse le procédé. On se glisse entre les jambes de l'autre, et on glisse son membre (charnel ou mécanique) entre nos jambes. L'avantage d'être au-dessus, c'est qu'on peut contrôler le rythme. Accélérer, ralentir ; bref, vous avez saisi le topo. Et puis aussi faire passer des messages plus ou moins subtils à travers nos iris tantôt tendres, tantôt coquines.

3- Le couché-décalé

La position des faignant·e·s, raison pour laquelle on l'aime particulièrement. Et aussi pour les sensations inégalables qu'elle procure, sans lever le petit doigt - ou presque. On peut glisser nos mains sur la vulve ou le pénis de l'être désiré, pour une session de préliminaires pas piquée des hannetons.

Couchez-vous sur le côté, face à face, et enroulez le haut de votre jambe sur les hanches de votre partenaire. Utilisez-la pour faire basculer l'autre vers vous et l'éloigner. Le balancement est étrangement réconfortant (en plus de vous permettre de contrôler la vitesse) et il y a beaucoup de contact visuel intime. Cela fonctionne pour la pénétration ou la masturbation mutuelle, aussi. Car on pense à tout.

4- Le assis-debout

Si le nom trahit un manque d'inspiration - on le confesse, croyez bien que les prouesses du "assis-debout", elles, valent le détour. Et a le don de vous transporter hors de la chambre, dans le fauteuil club devant la fenêtre si l'amour en public vous fait rêver.

Asseyez-vous (sur une serviette de préférence) et placez vos hanches au bord du siège. Votre partenaire s'agenouille sur le sol pour une pénétration en profondeur et un contact visuel que vous n'oublierez pas de si tôt. Si la pénétration n'est pas votre truc (on le martèle, elle n'est pas indispensable au plaisir, loin de là) c'est aussi la posture idéale pour une fellation ou pour qu'il.elle caresse votre vulve avec la main ou un jouet.

5- Le prunier

Un peu plus acrobatique, mais tout aussi jouissive que les positions précédentes, le prunier a de quoi conquérir les adeptes du sexe insolite, tant on peut le déplacer de la chambre à la cuisine, la salle de bain, voire le grenier. Votre partenaire vous porte, vous enroulez vos jambes autour de sa taille, et il ou elle vous pénètre doucement, de son pénis ou son sextoy, et aussi de son regard perçant.

Vous pouvez vous aider d'un support type plan de travail, commode, machine à laver (en marche pour davantage de vibrations) et rendre l'affaire plus stable. Pourquoi le prunier, demandez-vous ? Car la forme de vos deux corps, vous agrippée à son buste et lui ou elle debout, donne l'impression d'un pommier au printemps : un tronc et une forme ronde qui représente les feuilles. Et puis, un prunier, ça se secoue.

Il n'y a plus qu'à tester : vous avez tout le temps pour ça.