Pourquoi êtes-vous épuisée en montant les escaliers ?

Monter les escaliers et être épuisée ? Normal.
2 photos
Lancer le diaporama
Vous avez beau avoir une bonne condition physique, vous êtes toujours essoufflée dans les escaliers ? Pas d'inquiétude, il semblerait que ce soit normal. Et puis, il existe tout de même des solutions pour retrouver un meilleur souffle.
À lire aussi

Rien à faire, dès que vous vous retrouvez à devoir gravir plusieurs étages, vous finissez inévitablement essoufflée. Et cela, même si vous ne fumez pas, que vous êtes sportive et que vous ne souffrez pas d'un léger embonpoint. Être un peu haletante serait même tout à fait normal d'après Jordan Syatt, entraîneur personnel certifié et intervenant spécialiste pour le site de Greatist.com : "Vous venez d'élever votre rythme cardiaque et vous avez besoin d'oxygène". Ce manque d'oxygène se traduit donc par un essoufflement. Et, à moins que vous ne grimpiez cinq étages plusieurs fois par jour, auquel cas votre corps finira par s'y habituer, vous serez toujours un peu essoufflée.

En outre, le coach sportif explique que gravir un escalier implique de faire travailler plus de muscles que le simple fait de marcher. Ainsi, même si l'on pratique un minimum d'exercices physiques, on est par forcément accoutumée à effectuer des mouvement saccadés en montée.

A bout de souffle ?

Si vraiment, vous frôlez la crise d'asthme une fois en haut, peut-être que votre condition physique n'est simplement pas aussi bonne que vous le pensiez. De même, si votre entraînement sportif devient un peu trop facile, vous devriez augmenter l'intensité pour continuer à percevoir des progrès. Votre souffle dans les escaliers sera témoin de votre évolution.

Redoubler d'efforts

A contrario, Jason Fitzgerald, entraîneur d'atlétisme, confie à Greatist que "si l'on pratique un entraînement sportif intense, comme une préparation à un marathon par exemple, il se peut que grimper des marches vous demande un supplément d'efforts trop important. Car courir sur une surface plane n'implique pas de faire travailler les mêmes muscles que ceux intervenant dans l'escalade d'un escalier". Votre corps doit donc redoubler d'efforts et le fait savoir en soupirant. "Mais avec la pratique, ça ira mieux", nous rassure t-il.

Des petits exercices pour venir à bout de votre essoufflement

Jordan Syatt conseille de pratiquer des exercices de force impliquant le bas du corps comme les squats et d'incorporer des mouvements brusques au sein de vos séances d'entraînement pour aider à imiter le mouvement effectué lorsque l'on monte les escaliers. "Lorsque vous vous retrouverez dans les escaliers, la grimpe vous semblera plus facile puisqu'on sera plus habitué à cela."

Alors on souffle un bon coup, on se met au boulot et surtout, on ne lorgne pas sur l'ascenseur du coin de l'oeil, les escaliers sont bien meilleures pour notre santé et notre silhouette !