Pourquoi être bordélique peut être une très bonne chose

Etre désordonnée est une bonne chose
Etre désordonnée est une bonne chose
Avis à tous les bordéliques, surtout ne rangez rien. C'est votre créativité et votre efficacité qui en dépendent !
A lire aussi
Pourquoi la mixité n'est pas une bonne chose, selon Daniel Picouly
education
Pourquoi la mixité n'est pas une bonne chose, selon...

Vous est-il déjà arrivé de vous interroger quant à l'intérêt de faire votre lit ou de trier vos papiers ? En effet, vous allez irrémédiablement devoir défaire votre lit ensuite pour vous y coucher et vos papiers vont recommencer à s'entasser (on ne se refait pas). Et bien, figurez-vous que votre cheminement de pensée est tout à fait juste, d'autant que ranger ne comporte pas que des avantages...

Les bordéliques, plus efficaces ?

Etre un maniaque du rangement, ça prend du temps. Or, tout le temps que les gens désordonnés ne consacrent pas à cette tâche, ils le passent à s'impliquer efficacement dans d'autres aspects de leur vie. Au travail, par exemple, ils peuvent se mettre à l'oeuvre sur le champ, tandis que leurs collègues proprets nettoieront leur clavier et feront un coup de tri dans leurs dossiers. En outre, des recherches ont montré que les propriétaires de bureaux ordonnés mettaient 36 % de temps supplémentaire à trouver leurs affaires. Voilà qui va vous donner envie de chouchouter votre bazar.

L'ordre un obstacle à la créativité ?

De plus en plus de livres "méthodes" envahissent les librairies pour nous enseigner à devenir des as du rangement. On finit par se laisser tenter et à nous essayer à cet art du rangement, en pliant tous les habits de notre armoire au carré. Mais l'effet est éphémère. Chaque matin, ce château de vêtements impeccablement plié s'étiole lorsque l'on attrape un chemisier placé sous la pile et, au bout de quelques jours (maximum), notre placard a retrouvé son joyeux bordel d'antan. Mais, bonne nouvelle pour ces découragés de l'ordre, les personnes bordéliques seraient plus créatives.

Dans son livre intitulé "A Perfect Mess", Eric Abrahamson, professeur à la Columbia Business School, débute par une citation d'Einstein : "Si un bureau encombré est signe d'un esprit encombré, que dire alors d'un bureau vide ?". Ainsi, selon l'auteur, peut-être est-il préférable, au contraire, d'avoir un bureau qui croule sous les journaux, mugs (sales) et feuilles volantes car cela nous rendrait plus créatifs, nous obligeant "à pousser notre cerveau au-delà des conventions".

Une thèse également partagée par Kathleen Vohs, professeure de marketing à la University of Minnesota, qui estime que l'encombrement nous aiderait à booster notre créativité. Pour arriver à cette conclusion, elle a fait appel à 48 volontaires, dont la moitié avait dû travailler dans un espace de travail propre et l'autre dans un bureau en désordre. Elle les a alors soumis à un test créatif identique. Et, si les deux groupes de volontaires ont proposé à peu près le même nombre d'idées, "les sujets installés dans des pièces en désordre se sont montrés plus créatifs". Leurs propositions auraient même été cinq fois plus ingénieuses que celles fournies par leur homologues présents dans des pièces bien rangées.

A présent que vous avez une parfaite excuse pour ne pas ranger, n'oubliez pas non plus de d'entretenir tout ce bazar. Et pour les jours où vous ne pouvez pas faire autrement que de mettre un coup d'ordre, voici comment planquer votre bordel en quelques instants.

A lire au lieu de ranger son bureau
A lire au lieu de ranger son bureau
Les dossiers