Pourquoi les poupées font-elles aussi peur ?

Craignez-vous les poupées ?
Craignez-vous les poupées ?
Regarder une poupée vous remplit d'effroi ? Sachez que vous n'êtes pas seule à souffrir de cette phobie.
A lire aussi

Pédiophobie, c'est ainsi que l'on appelle la peur des poupées. Et, en effet si certains ont une phobie des clowns ou des araignées, pour d'autres, ce sont les jolis petits poupons qui les terrorisent. Mais quelle en est la cause ?

En 2014, en Californie, comme le relaye le NYMag, des policiers ont été confrontés à une menace plutôt inhabituelle : des poupées apparaissaient mystérieusement sur les perrons de plusieurs familles, chacune ressemblant à une jeune fille habitant la maison. Après enquête, les policiers ont découvert que la responsable était une habitante du quartier qui y voyait là 'un geste gentil'. Une étrange attention tout de même. Mais peut-être la dame ignorait-elle que de nombreuses personnes ont peur des poupées.

Ces figurines associées à l'enfance ont d'ailleurs souvent été les héroïnes de films d'horreur, à l'instar d'Annabelle et de Chucky. Au Mexique, on n'a d'ailleurs pas hésité à surfer sur la pédiophobie en créant une attraction touristique effrayante appelée Isla de las Muñecas (l'île des poupées). Le concept ? De vieilles poupées sont accrochées aux arbres afin d'apaiser l'esprit d'une fille de la région s'étant noyée à proximité. Sympa, n'est-ce pas ? Le pire, c'est que les voyageurs se bousculent pour se rendre sur l'île.

Croiser cette poupée peut faire flipper
Croiser cette poupée peut faire flipper

Mais alors, comment la poupée de notre enfance, tirée aux quatre épingles avec son joli minois et ses parfaites petites robes, a-t-elle pu se hisser au top de nos angoisses ? "Elles résident au coeur de la 'vallée dérangeante', l'espace occupé par des choses humaines qui provoquent un sentiment de malaise chez les humains", explique le NYmag. Ce terme, inventé en 1970 par l'ingénieur en robotique japonais Masahiro Mori, désigne le fait que plus un robot est similaire à un être humain, plus ses imperfections nous paraissent comme monstrueuses.

Nos enfants, eux, les adorent
Nos enfants, eux, les adorent

Cousine de l'automatonophobie (la peur des statues et des robots), la pédiophobie se traduit littéralement par la "peur des petits enfants". Or, ne se cacherait-il pas justement derrière cette angoisse des poupées une angoisse des enfants réels (pédophobie) ? Selon la journaliste Linda Rodriguez McRobbie dans un excellent article publié sur le site smithsonianmag, cette peur n'existait pas au 19e siècle. Elle est survenue avec les innovations dans la fabrication de jouets - comme les yeux qui peuvent s'ouvrir et se fermer. "Nos cerveaux sont conçus pour lire à travers les visages afin d'obtenir des informations importantes sur leurs intentions, leurs émotions et les menaces potentielles. De fait, nous sommes tellement préparés à voir des visages et à y répondre que nous les voyons partout, dans des fenêtres striées, des toasts ou des peaux de banane", écrit-elle. En outre, les personnes souffrant de troubles névrotiques sont plus susceptibles de voir des visages dans des objets inanimés, leur cerveau étant plus à l'écoute des menaces potentielles, comme le soulignent les chercheurs. On prend sur nous donc et on prie très fort pour que nos enfants ne commandent pas de poupée en préparant leur liste au Père Noël...

Les dossiers