Cette pub dépeint sans tabous les "histoires de l'utérus" (et on applaudit)

Le spot Libresse Womb Stories brise le tabou de l'utérus et des règles
Le spot Libresse Womb Stories brise le tabou de l'utérus et des règles
Dans un spot alternant séquences live et animées, la marque de protections périodiques Libresse choisit de représenter sans tabous les réalités (parfois éprouvantes) de l'intimité d'une femme. On adhère.
A lire aussi

Que se passe-t-il à l'intérieur de l'utérus ? Quelle est sa "vie secrète" ? Et surtout, comment rythme-t-il la vie d'une femme menstruée ? La réalisatrice et scénariste canadienne couronnée d'un Golden Globe pour la série Transparent, Nisha Ganatra, a décidé d'apporter sa réponse avec un très joli spot, à la fois créatif, émouvant et engagé.

Avec Womb Stories ("Les histoires de l'utérus") imaginé pour la marque de protections périodiques Libresse, la cinéaste fait valser les clichés et espère ouvrir la discussion autour de cet organe fascinant qui impacte tant la vie des femmes. En s'immergeant dans cet utérus si versatile, cette nouvelle pub ose enfin aborder des sujets encore largement tabous comme la fausse couche, du choix de ne pas avoir d'enfants, de la ménopause et de l'endométriose.

Le spot Womb Stories

L'équipe artistique 100% féminine derrière ce clip s'amuse ainsi à entrecroiser séquences d'animation (on ne peut s'empêcher de penser à l'excellent Vice-Versa de Pixar qui offrait un visage à nos émotions) et scènes en "live action", ces six petites pastilles animées (utilisant différentes techniques comme les images peintes à la main, le stop-frame ou encore la peinture sur verre) figurant "les mondes intérieurs qui agissent comme des reflets des réalités de l'utérus."

Alors que les pubs pour les protections périodiques restent encore particulièrement frileuses (coucou le sang bleu), ce mini-film fait le choix d'un réalisme frontal ponctué de poésie pour approcher la douleur des règles, de la ménopause, l'accouchement, et même le plaisir féminin. Autant de réalités que le marketing tend à invisibiliser parce que la réalité ne serait pas assez "glam" pour être représentée.

La marque Libresse avait déjà marqué des points l'an dernier avec son spot Viva la Vulva, qui avait d'ailleurs suscité une levée de bouclier des réacs (toujours un gage de qualité). Et semble encore montrer la voie pour enfin représenter la vie des femmes dans toute sa belle complexité. On avance.