Faudra-t-il porter un masque au cinéma ?

Faudra-t-il porter un masque au cinéma ?
Faudra-t-il porter un masque au cinéma ?
Les cinémas rouvriront ce 22 juin, mais comment procéder pour s'y rendre en toute sécurité alors que le coronavirus circule encore sur le territoire ? Et surtout : devrons-nous porter un masque dans la salle ? Réponses.
A lire aussi

Depuis le 15 mars, les établissements qui accueillaient le public étaient fermés pour éviter au maximum de propager l'épidémie du Covid-19. Théâtres, salles de sport, musées et tous les commerces non-essentiels voyaient leurs portes closes. Les cinémas, aussi. Pendant plus de trois mois, les salles obscures sont donc restées sans visiteurs, sans amateurs de films d'auteur ou de blockbusters, de dessins animés ou de comédies romantiques.

Lors de son allocution du 29 mai, qui annonçait les mesures de la deuxième phase de déconfinement, Edouard Philippe a déclaré que les cinémas rouvriraient dès le 22 juin. Un soulagement pour les exploitant·e·s et les cinéphiles, et un signe (bienvenu) que la vie reprend petit à petit.

Seulement, dans quelles conditions pourra-t-on retourner se faire une toile ? Qu'en est-il des gestes barrières dans ces espaces clos ? Et le masque, dans tout ça ?

La Fédération Nationale des Cinémas Français a mis au point un "guide de préconisations sanitaires pour la réouverture des salles de cinéma en période d'épidémie de coronavirus Covid-19", validé par les pouvoirs publics. En voici les lignes principales.

Distanciation et port du masque recommandé pour les spectateur·ice·s

Le manuel d'une vingtaine de page indique ainsi que dans les espaces communs, il faudra "veiller au respect d'une distance physique d'au moins 1 mètre entre les spectateurs, dans un espace sans contact d'environ 4 m2 par personne au minimum à chaque fois que cela est possible". Des sièges devraient donc être condamnés.

Pour ce qui est du port du masque, il sera "recommandé" mais pas obligatoire pour les spectateur·ice·s. Ces derniers pourront d'ailleurs se ravitailler en pop corns et autres crocodiles : les espaces confiserie rouvriront en même temps que les salles, mais resteront soumis à des règles d'hygiène strictes.

Enfin, à l'intérieur de la salle, la FNCF demande de "limiter l'occupation de chaque salle à 50 % de sa capacité théorique et garantir une place vacante de part et d'autre de chaque spectateur. Néanmoins, les personnes arrivant ensemble (couple, famille...) pourront s'asseoir côte à côte, en maintenant une place vacante de part et d'autre". De plus, les séances des salles voisines seront décalées pour éviter à un trop grand nombre de spectateurs de se croiser.

Nettoyage approfondi et masque obligatoire pour les salarié·e·s

Au-delà de respecter les distanciations sociales et le port du masque, obligatoire dans leur cas, les employé·e·s devront quant à eux et elles s'atteler à un "nettoyage approfondi avant réouverture de l'établissement", assure le FNCF. Puis, chaque jour, à un "nettoyage désinfectant des surfaces et des objets qui sont fréquemment touchés" et à un "nettoyage journalier des sols".

L'établissement sera également tenu de réaliser "un plan de nettoyage/désinfection (avec périodicité et suivi) des surfaces de travail, des équipements de travail (avec si nécessaire des gants en fonction des produits utilisés notamment virucides), des outils, des poignées de portes et boutons, des zones de paiement, des matériels, plus généralement de tout objet et surface susceptibles d'avoir été contaminés", annonce l'organisme.

Des mesures qui permettront à tous·te·s ceux et celles à qui le cinéma manque, de s'y rendre sans crainte.