Comment trouver l'amour dans une grande ville ?

Comment trouver l'amour dans une grande ville ?
Comment trouver l'amour dans une grande ville ?
Celles qui vivent à Paris, Bordeaux, Lyon ou encore Marseille le savent : rencontrer quelqu'un en ville est une galère sans nom. La tentation à chaque coin de rue semble transformer l'exclusivité en Graal quasi impossible à atteindre, et la réciprocité sentimentale en accomplissement de taille. On vous dit comment trouver l'amour en ville, malgré les obstacles.
A lire aussi

Au bout de huit ans à habiter dans plusieurs mégalopoles internationales, le constat m'est apparu comme une évidence qui n'aura rien d'étonnant pour mes semblables : chercher l'amour dans une grande ville, ça craint. Et pour plusieurs raisons.

Déjà, le nombre d'habitantes en mal d'amour y est plus élevé que chez les hommes. On se retrouve avec une concurrence hors norme ; on est ainsi un bon nombre de femmes hétéros à jeter son dévolu sur un même mec, qui lui sait souvent très bien qu'un bon nombre de femmes hétéros jetteront leur dévolu sur sa personne. Plutôt déséquilibré comme début de relation.

L'égalité n'est clairement pas au rendez-vous, et on a l'impression d'aller en entretien d'embauche dès qu'on a un rencard. Comme si on devait prouver qu'on mérite l'intérêt de notre interlocuteur, voire notre "place" dans sa vie. De plus, la tentation est présente à chaque coin de rue.

Quand on rencontre quelqu'un, avant que le flirt ne se transforme en relation exclusive - et là encore, les étapes sont codifiées au possible -, il y a toujours un risque bien présent dans notre tête pour que l'objet de nos désirs ne tombent sur une fille qui lui plaise davantage. Et ça flingue notre confiance en soi.

Bref, toute la démarche est épuisante.

Heureusement pour notre vie amoureuse de citadine assumée, il existe quand même des comportements à adopter pour ne pas souffrir de la situation - et en ressortir gagnante.

1- Tenter autant les applis que la vraie vie

On ne saurait vous recommander un mode de rencontre plutôt qu'un autre, on a une bonne dose d'exemples négatifs comme positifs dans les deux cas. Ce qu'on peut vous conseiller chaleureusement en revanche, c'est de ne pas avoir peur de faire de nouvelles expériences. Au pire, vous rentrerez un peu déçue, au mieux, vous aurez mis la main sur quelqu'un de chouette.

Osez prendre un verre seule au bar de votre quartier - au comptoir, si la perspective d'une table pour deux vous effraie. Inscrivez-vous à des cours du soir, à des ateliers dans un domaine qui vous intéresse particulièrement pour augmenter vos chances de tomber sur une personne qui partage vos passions. Traînez-vous finalement à cet anniversaire de pote de pote que vous avez failli annuler 10 fois pour rester dans votre lit : l'âme soeur est peut-être aussi sur la liste des invité·es.

Le but, c'est de multiplier les occasions, sans pour autant n'attendre qu'une rencontre concluante. En élargissant vos horizons, et en profitant du potentiel événementiel que les grandes villes ont à offrir, vous réussirez certainement à croiser quelqu'un qui vaut le coup.

2- Se fier à son instinct

Si cela peut valoir dans toutes les régions de France, écouter ce que son sixième sens tente de nous communiquer de la situation reste d'autant plus essentiel quand on entre dans le game du célibat urbain. On ne connaît rien de lui (pas même des potes en commun pour nous donner un avant goût de ce qui nous attend), alors on observe avant d'agir.

Est-ce qu'il a l'air honnête ? Est-ce qu'il est agréable avec les serveurs·ses du resto ? Est-ce qu'il écoute réellement ce que vous dites ? S'il y a le moindre doute et que votre instinct se manifeste sous forme d'alerte rouge, restez sur vos gardes. Si au contraire, tout semble plutôt sain et serein, détendez-vous et appréciez l'aventure.

Généralement, les signes avant-coureurs que l'autre ne mérite ni le temps ni l'importance qu'on lui donne ne tardent pas à apparaître. Et dans la plupart des cas, une fois l'histoire terminée en eau de boudin, on sait pertinemment qu'on aurait pu le voir venir si on ne s'était pas voilée la face.

3- Eviter de s'emballer

OK, plus facile à dire qu'à faire. Mais avec toutes les raisons citées plus hauts qui expliquent pourquoi trouver l'amour en ville semble plus compliqué qu'ailleurs, mieux vaut y aller mollo.

Certes, il a l'air intéressant et ressemble à une version plus accessible mais tout aussi séduisante de Louis Garrel. Certes, il coche haut la main les deux cases de ce que vous recherchez chez un mec (de l'humour et une passion non réfrénée pour le Saint- Nectaire). Mais attention à l'eau qui dort.

On ne vous dit pas de vous méfier de tout, au contraire, mais plutôt de laisser le temps au temps, comme le chantait Didier Barbelivien. Voyez où tout ça vous mène, apprenez à le découvrir et surtout répondez honnêtement à cette question : est-ce qu'il me plaît vraiment.

Vous aussi, vous pourriez rencontrer mieux au coin de la rue, après tout.

4- Agir avec assurance

D'accord, votre rencard sait certainement qu'il est en position de force à cause du fait que plus de femmes hétéros sont en quête d'amour dans les grandes villes que d'hommes (suivez un peu). Mais il n'y en a pas deux comme vous. Et même si ces derniers mots semblent sortir d'un livre bidon sur la confiance en soi best-seller aux USA, tant pis, c'est la stricte vérité.

Renversez la balance, menez le jeu et partez du principe que c'est lui qui a une sacrée chance d'avoir dégoté un rendez-vous (en première partie de soirée !) avec vous. L'assurance fait des merveilles et donne surtout l'impression qu'on n'a pas besoin d'être là pour être heureuse - l'une des qualité les plus attirantes chez quelqu'un.

Vous verrez, avec ces conseils vous trouverez sûrement quelqu'un qui vous conviendra, qui s'investira, et qui ne vous sortira pas de "je ne suis pas prêt" au premier signe d'implication relationnel.