Valérie Trierweiler : forcée de faire une évaluation psychiatrique après "la gifle" ?

Valérie Trierweiler au défilé "Paul et Joe" en mars 2015
Valérie Trierweiler au défilé "Paul et Joe" en mars 2015
Dans cette photo : Valérie Trierweiler
L'avocat de l'homme qui a été giflé par l'ex-première dame la semaine passée exige que cette dernière soit vue par un psychiatre. Il invoque notamment le fait que ce n'est pas la première fois que Valérie Trierweiler s'en prend à quelqu'un physiquement.
A lire aussi

Valérie Trierweiler va-t-elle être contrainte de voir un psychiatre ? L'avocat de Mohamed Zikri, l'homme qui a porté plainte contre l'ex-première dame après avoir été giflé par cette dernière dans un bar du 15ème arrondissement, souhaite en effet qu'elle soit soumise à une évaluation psychiatrique.

Interviewé dans Le Parisien, Me Emmanuel Marsigny, indique qu'il va demander une "expertise psychiatrique" de Valérie Trierweiler, "comme la justice nous permet de le faire dans les dossiers de cette nature".

Des rumeurs d'altercation avec une amie

"Au regard de la réaction totalement disproportionnée de Mme Trierweiler et compte tenu d'autres faits de violences récents, nous sommes en droit de nous interroger sur son état de santé psychiatrique et son état de dangerosité", ajoute le conseil.

Il y a quelques mois, France Dimanche rapportait en effet que l'ex-Première dame s'en serait prise à son ancienne amie, Valérie de Senneville, lors d'une soirée au Banana Café. Selon nos confrères, Valérie Trierweiler n'aurait pas hésité à griffer son ancienne copine, tout en lui arrachant les cheveux de l'autre main avant de la gifler. Rapidement, d'autres convives se seraient interposés entre les deux femmes afin de rétablir le calme.

Contactée par le Canard Enchaîné, Valérie Trierweiler avait à l'époque nié ces "rumeurs renversantes".