5 postures faciles de yoga pour booster la libido

Postures de yoga faciles pour rebooster la libido
Postures de yoga faciles pour rebooster la libido
Le stress, les confinements, la fatigue... Autant de facteurs qui peuvent impacter notre libido et notre sexualité. Voici 5 postures de yoga faciles pour se reconnecter avec son corps et rebooster son désir.
A lire aussi

Le confinement a un impact fortement négatif sur la libido des couples. Le/la partenaire étant toujours présent·e, le désir peut s'étioler. Avec le peu de ressourcement extérieur autorisé, les envies sont également bloquées. Le climat anxiogène dû aux incertitudes sanitaires et économiques n'est pas non plus favorable à la libido. Leader du yoga en France, OLY Be vous propose 5 postures de yoga permettant de se reconnecter avec son corps et sa sexualité.

La posture de l'enfant les genoux écartés (3 à 5 mn)

Posture de l'enfant en yoga
Posture de l'enfant en yoga

Ne pas hésiter à la pratiquer sur son lit avant de se coucher, c'est une posture qu'on utilise également en cas de règles douloureuses.

  • Se placer à quatre pattes, les genoux écartés, puis joindre les gros orteils.

  • Sur une longue expiration, baisser les hanches vers les talons et les chevilles tout en penchant le buste vers l'avant et relâcher les bras au sol devant soi, paumes vers le bas.

  • Détendre le dos et poser les sourcils au sol. La respiration doit être la plus longue possible et se situer dans le ventre pour relâcher le nombril vers le sol à chaque expiration et ainsi détendre le bas ventre.

  • Après cette posture, prendre le temps, à son rythme, de s'allonger sur le ventre, de laisser l'énergie circuler.

  • Ne pas hésiter à poser les deux mains sous son bas ventre avec une intention d'amour et de bienveillance.

2- La fente basse (entre 3 et 5 mn de chaque côté)

Posture de la fente
Posture de la fente
Fente basse en yoga
Fente basse en yoga

Cette posture est idéale pour étirer le bas ventre, les fléchisseurs de hanches et les fessiers.

  • En inspirant, fléchir les genoux et placer son pied gauche en un grand pas en arrière, assez loin pour que le tibia droit soit perpendiculaire au sol, genou aligné avec le 2e orteil.

  • Déposer le genou gauche au sol ; puis appuyer son cou-de-pied gauche au sol pour engager le muscle de la cuisse gauche.

  • Allonger le dos, abaisser les épaules et garder la tête dans l'alignement de la colonne. Si la posture est trop intense, poser les mains sur les genoux ou même sur le sol. La posture doit rester confortable pour lâcher prise. La respiration doit rester longue et profonde.

  • Si jamais le corps se bat entre relâchement et équilibre, prendre appui avec la main de la jambe arrière sur une brique, sur une chaise, sur un support pas trop bas pour garder la colonne droite.

3- Les lacets de chaussures (entre 3 et 5 mn de chaque côté )

La posture des lacets de chaussures
La posture des lacets de chaussures

Cette posture permet de libérer les tensions dans les fessiers et hanches. C'est aussi une posture idéale pour renforcer le périnée.

  • Assis·e sur son tapis, replier la jambe droite de façon à ce que le pied droit effleure la fesse gauche. Placer la jambe gauche par-dessus la droite.

  • Avancer les bras à côté des genoux, laisser le bout des doigts toucher le sol. Allonger le dos, puis relâcher en laissant tomber le ventre sur les jambes.

  • Le fait de se pencher vers l'avant permet de compresser le bas ventre et de dynamiser l'énergie dans les intestins pour ramener plus de mouvement, de relâchement. Si c'est très intense, pratiquer avec un coussin ou une brique entre ventre et jambe pour ne pas risquer de perturber le relâchement.
Variation 1 de la posture des lacets de chaussures
Variation 1 de la posture des lacets de chaussures
Variation 2 de la posture des lacets de chaussures
Variation 2 de la posture des lacets de chaussures

Sinon, opter pour la variation 1 ou 2, assis en tailleurs, sans relâcher totalement le ventre. Pour arriver doucement dans la posture, on peut commencer par 1 min de twist en plaçant la main opposée sur le genou du dessus, sans forcer, tout en douceur pour essorer le bas du ventre et amener plus de mobilité.

4- Le pont (entre 3 et 5 mn)

La posture du pont
La posture du pont
La posture du pont
La posture du pont
  • Commencer allongé·e sur le dos. Plier les genoux et poser les pieds au sol en les écartant de la largeur des hanches, avec les bras de chaque côté du corps étirés vers les talons. Les extrémités extérieures des pieds sont parallèles.

  • Pousser sur les pieds (surtout sur l'avant pied, du côté du gros orteil), étirer la colonne vertébrale par le coccyx et lever les hanches. Pour plus de confort, il est possible d'utiliser une brique pour prendre de la hauteur et créer de l'ouverture (photo 1) ou d'utiliser un bolster (photo 2) si jamais cela est trop intense.

  • Laisser la respiration se poser dans le ventre et le bas du dos, sans forcer, simplement d'une manière naturelle. Pour plus d'intensité, ne pas hésiter à tendre les jambes mais rester en conscience avec le corps. Pas de douleur, pas d'inconfort.

5- Le papillon renversé (10 mn et plus)

La posture du papillon renversé
La posture du papillon renversé

Il est toujours bien de finir par une posture dans laquelle on peut rester autant que nécessaire.

  • Allongé·e sur le dos, plier les genoux, plantes des pieds au sol, puis laisser les genoux s'ouvrir vers les côtés et ramener les pieds joints, plante contre plante, plus ou moins proches des fesses selon la souplesse.

  • Les bras sont le long du corps, légèrement écartés, paumes tournées vers le ciel. Ne pas hésiter à prendre des coussins, des couvertures, des briques à caler sous les cuisses, sous la tête, sous les avant-bras pour trouver cette sensation de flottement.

  • La respiration doit être longue, profonde, dans le bas-ventre.