La streameuse Ultia dénonce le sexisme pendant le Z Event... et se fait harceler

La streameuse Ultia dénonce le sexisme pendant le Z Event... et se fait harceler [Capture d'écran - YouTube - Ultia]
La streameuse Ultia dénonce le sexisme pendant le Z Event... et se fait harceler [Capture d'écran - YouTube - Ultia]
La streameuse Ultia a dénoncé le sexisme ordinaire illustré durant le Z Event, l'événement caritatif du streameur Zerator. Résultats ? La gameuse a été victime de cyber-harcèlement.
A lire aussi

Le Z Event, événement caritatif créé en 2016 par les streameurs ZeratoR et Dach, a de nouveau engendré d'exceptionnels résultats cette année : au bout de 48 heures de stream acharné (des compétitions de jeux vidéo diffusées en direct sur la plateforme de streaming Twitch), plus de dix millions d'euros de dons en faveur de l'association Action contre la faim ont été récoltés. La preuve d'une solidarité certaine au sein de la communauté du gaming, entre joueurs et "viewers".

Un constat qui, malheureusement, n'exclut pas le sexisme le plus rance, loin de là. Cela, la populaire streameuse Ultia peut en attester. La twitcheuse a effectivement réagi à une scène d'un mauvais goût décomplexé : les remarques déplacées du streamer Inoxtag à l'adresse d'une actrice mexicaine, Andrea Pedrero.

Dans le cadre d'un "test de pureté" (un questionnaire très "potache" portant essentiellement sur la sexualité), le jeune joueur a décoché quelques "répliques" à la comédienne. Comme cette remarque subtile repérée par le site Madmoizelle : "Elle a 29 ans, je suis encore puceau et c'est moi qui vais la soulever".

Le streameur aurait volontiers profité du fait qu'Andrea Pedrero ne comprenait pas le français. Ce qui a fait réagir la streameuse Ultia. Son discours est salutaire : "C'est scandaleux en fait, ce qu'il se passe. Et nous, on l'applaudit ? Tout le monde est en train de la sexualiser, de la fétichiser, parce qu'elle parle pas français ? Parce qu'elle comprend rien et qu'elle sourit bêtement ? Moi, ça me fait pas rire, ça fait rire que des misogynes".

"Le problème, c'est probablement vous"

Résultats ? Ultia a subi un harcèlement en ligne virulent, sur Twitch et ses réseaux sociaux. Harcèlement qui se poursuit encore par ailleurs. Une toxicité qui a suscité l'indignation. "Si vous ressentez vraiment un souci sur ce qu'Ultia a pu dire, alors le problème, c'est probablement vous", a réagi son camarade streameur Ponce. ZeratoR, quant à lui, a mentionné sur Twitter "certains comportements abusifs" et a assuré : "on a réagi immédiatement". "On ne peut pas toujours contrôler l'escalade, nous condamnons ÉVIDEMMENT le harcèlement qui a suivi", a ajouté l'instigateur du Z Event.

Suite au Z Event, Ultia, quant à elle, a remercié ses très nombreux fans sur Instagram. "Merci pour tout", a-t-elle posté. Et ses followers de la soutenir : "Merci d'avoir parlé, Ultia, ton courage nous honore toutes", "Super Zevent, et bravo de t'être exprimée", "Bon courage ! Fière de ce que tu as récolté ! Fière que tu aies osé dire ton point de vue !", peut-on ainsi lire dans l'espace commentaires de son post Instagram.

"Sachez que tout va bien pour moi. Parfois ça fait du bien de dire ce qu'on a sur le coeur et de soutenir ses valeurs. Je ne reçois que des messages de soutien, ne vous faites aucun souci pour moi", a ajouté Ultia.

On retiendra également cette prise de parole de Ponce durant l'un de ses live : "Ultia vit des choses que nous, les hommes, nous ne vivrons jamais. Elle en prend plein la gueule depuis toujours. Si moi, j'avais ouvert ma gueule il ne se serait jamais passé ça. Désolé de le dire à tous les hommes de France, mais la personne qui a eu le plus de couilles ce week-end, c'est Ultia". On ne peut mieux dire.

Quant au sexisme sur Twitch, loin d'être rare, il a notamment été épinglé par la streameuse Nat_Ali au sein de cette table ronde du média Arrêt sur Images. Emission éloquente à laquelle avait participé Ultia.