TPMP : Christophe Dechavanne critique l'émission et surtout Enora Malagré

TPMP : Christophe Dechavanne critique l'émission et surtout Enora Malagré
TPMP : Christophe Dechavanne critique l'émission et surtout Enora Malagré
Dans cette photo : Christophe Dechavanne
Critiqué depuis un bon bout de temps par l’équipe de « Touche pas à mon poste », Enora Malagré en tête, Christophe Dechavanne a riposté ce jeudi 17 avril. Avec un soupçon de mauvaise foi.
A lire aussi


Entre Enora Malagré et Christophe Dechavanne c’est la guerre depuis plusieurs mois. En septembre dernier, la chroniqueuse de « Touche pas à mon poste » déclarait à TV Mag que Dechavanne était « son pire ennemi » à la télé. « Il est odieux dans le privé et ça, tout le monde le sait », ajoutait-elle peu de temps après sur le plateau de « Touche pas à mon poste ». Interrogé sur ces attaques répétées dans le talk-show « 69 minutes sans chichis », diffusé sur la chaîne belge La Deux ce jeudi 17 avril, Christophe Dechavanne a lancé une riposte salée contre Enora Malagré et toute la bande de « Touche pas à ma poste », tout en se défendant de toute animosité. « C’est des gens qui font une émission de télévision en disant systématiquement du mal des autres, moi personnellement j’ai plutôt tendance à aimer mon prochain et à en dire du bien », a-t-il commencé par dire.

Dechavanne aime son prochain mais tacle les audiences d’Enora Malagré

« Ils m’ont souvent roulé dans la farine pour être poli, en parlant de moi, dans ma vie privée […], en disant que j’étais un être odieux. Du coup je l’ai pas très bien pris, surtout venant de gens […] que vous avez jamais vus de votre vie », a fini par détailler l’animateur avant d’évoquer Enora Malagré plus précisément (tout en faisant mine de ne pas connaître son nom) : « Y’a une blonde qui travaille là et qui a dit des horreurs sur moi. » Et Dechavanne de terminer par une prétérition du meilleur cru : « Ce sont des gens qui prennent plaisir à dire du mal... et moi, on m’a dit plein de choses désagréables sur cette jeune femme qui a perdu – je ne sais pas – 80% de l’audience qu’elle avait à la radio et voyez, ça ne me rend même pas joyeux… Enfin je le signale quand même. »

Prendre plaisir à dire du mal des gens arrive plus rapidement qu’on ne le croit finalement. Même quand on aime son prochain.