Cancer du sein : un gant capable de détecter les tumeurs

Cancer du sein : un gant capable de détecter les tumeurs
Cancer du sein : un gant capable de détecter les tumeurs
Un équipe d'ingénieurs vient de mettre au point un gant ultrasensible, facilitant l'examen du corps humain pour détecter avec précision des tumeurs. Une invention qui pourrait permettre de dépister plus tôt le cancer du sein et de réduire la mortalité.
A lire aussi


Le «Tricorder » : c’est  le nom de ce nouveau gant ultrasensible, invention technologique capable de diagnostiquer de nombreuses anomalies. Mis au point par un étudiant d’Harvard associé à deux ingénieurs, ce gant pourrait notamment permettre à une femme de dépister un potentiel cancer du sein sans aide extérieure ni examen médical.

Le Tricorder est constitué de multiples capteurs qui analysent, par pressions du gant, la température, les sons et les vibrations, et il est programmé pour sonner si une partie du corps nécessite un examen plus approfondi. Sans fil, il transmet les informations recueillies à un dispositif extérieur. Le Tricorder peut donc diagnostiquer un cancer du sein en évaluant la taille et l’emplacement d’une tumeur, mais aussi étudier les ganglions ou une hypertrophie du foie. Ses inventeurs devraient prochainement le rendre capable de détecter les anomalies cardiaques en lui ajoutant un capteur à ultrasons.

Mais le gant est également capable de rectifier l’utilisation qu’en fait la personne, si l’usager effectue par exemple des pressions trop fortes ; ainsi, s’il est à l’origine destiné à faciliter les examens des médecins, l’idée de ses créateurs est de le rendre accessible ensuite à un public plus large, pour permettre aux femmes de vérifier elles-mêmes la présence de tumeur éventuelle dans leurs seins.

En rendant possible un diagnostic plus précoce, rapide et individuel, ce gant permettrait de réduire la mortalité due au cancer du sein en prenant en charge les femmes porteuses de tumeur plus tôt. Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez les femmes en France, il a tué 11 500 personnes en 2011, tandis que 53 000 cas étaient détectés la même année, selon l’Institut de veille sanitaire.

Source : inquisitr.com

Voir la vidéo de présentation du gant Tricorder :


VOIR AUSSI

Christine Janin accompagne les femmes dans l’après cancer du sein
Cancer du sein : l’UE autorise le médicament Afinitor
Dépistage organisé du cancer du sein : 3 000 vies sauvées ?