Knut: l’ours polaire serait mort d’une épilepsie

Knut: l’ours polaire serait mort d’une épilepsie
Knut: l’ours polaire serait mort d’une épilepsie
Le décès de l’ours polaire a suscité de vives émotions à Berlin. Le petit ours qui avait attendri le monde entier lors de sa naissance, était devenu une célébrité internationale. Des autopsies ont été effectuées sur l’animal et plusieurs hypothèses circulent autour de sa mort, notamment celle de la crise d’épilepsie.
A lire aussi
Les papas seraient plus heureux que les mamans
News essentielles
Les papas seraient plus heureux que les mamans

Après avoir été déclaré noyé, les autopsies réalisées par les médecins avaient privilégié la thèse d’une déformation cérébrale.

Mais à présent, les médecins penchent vers une crise d’épilepsie, causée par un cadre de vie inhabituel pour un ours polaire. En effet, les stimulations incessantes des visiteurs, la cohabitation avec ses congénères (alors qu’un ours polaire est de nature solitaire) pourraient être à l’origine de sa mort. Ce mode de vie aurait donc altéré son comportement. Selon le directeur du Forum pour la protection des baleines et des dauphins, Jürgen Ortman : « On a élevé un psychopathe qui aurait souffert toute sa vie. Il cherchait l'amour. Il a retourné son agressivité contre lui... Il imitait les humains. La somme de ces facteurs a pu mener à des modifications dans son cerveau ».

Un mémorial est prévu par le zoo de Berlin pour l’ours qui avait de nombreux fans. Par ailleurs, l’association PETA souhaite que Knut ait une plaque commémorative sur la porte de Brandebourg.

Le zoo de Berlin envisagerait d’empailler l’ours polaire. Selon le porte-parole du Musée d’histoire naturelle de Berlin, les taxidermistes auraient déjà ôté la fourrure de la star internationale.

Sources : Europe 1 et l’Express

VOIR AUSSI

Knut : le décès de l'ours star suscite la polémique

Des automobilistes en grève de la faim suite à des PV injustifiés