Avec le #LenaChallenge, elles célèbrent leurs "petits" et "gros" seins sans complexe

Avec le #LenaChallenge, elles célèbrent leurs "petits" et "gros" seins sans complexe
Avec le #LenaChallenge, elles célèbrent leurs "petits" et "gros" seins sans complexe
Inspiré de l'influenceuse Lena Situations, ce nouveau défi "body positive" prône la beauté de tous les corps, et leur diversité. Sur Twitter, les jeunes femmes se dévoilent pour lutter contre les diktats et les commentaires haîneux.
A lire aussi

Lena Situations est une influenceuse de 22 ans, suivie sur les réseaux sociaux par plus d'un million d'abonné·e·s. Comme d'autres jeunes femmes, elle documente sa vie, ses tenues, ses voyages. Elle aborde aussi les sujets nécessaires et parfois douloureux de la santé mentale et plus récemment, des commentaires haineux qu'elle subit sur son apparence.

Des critiques régulières sur son physique, son poids, ses tenues jugées "trop révélatrices" et ses seins, "trop petits", qui reflètent une pression lancinante qui repose principalement sur les épaules des femmes. Mais cette fois-ci, Lena a décidé de ne plus taire ces comportements malheureusement trop présents sur les réseaux sociaux. Et qui peuvent laisser des séquelles dramatiques.

"Aujourd'hui, je prends les critiques avec beaucoup de recul et beaucoup d'humour, parce que j'ai 22 ans, j'ai grandi", écrit-elle. "Mais à 15 ans, ce n'était pas la même histoire". Elle dénonce sans détour. "Les gens pensent que c'est OK de dire ce qu'ils pensent de notre corps sans qu'on ne leur ait rien demandé (...) Il y a un moment où on ne nous laisse pas respirer."

Elle appelle à se libérer de ces carcans pesants, et vise directement les réactions réductrices de certains hommes : "La morale, c'est : faites ce que vous voulez, portez ce que vous voulez ! J'ai fait une vidéo il y a trois ans parce que j'avais du mal à assumer ma petite poitrine, et trois ans plus tard, on en est toujours là ? On a évolué sur les Kinder, mais pas sur les mentalités des garçons sur Twitter ?"

Inspirées par cette prise de parole, de nombreuses internautes ont décidé de célébrer leur corps, et plus principalement leur poitrine, en postant des photos d'elles sur Twitter, sous le hashtag #LenaChallenge. "La valeur d'une femme ne sera jamais calculée en fonction de la taille de ses seins ou de son décolleté", publie ainsi l'une d'entre elles. "On en a marre des hommes qui donnent leur avis sur notre corps alors qu'on a rien demandé", lâche une autre.

Certaines admettent avoir eu du mal à se lancer, par crainte d'afficher leur silhouette : "Après de nombreuses hésitations et un peu de peur je fais a mon tour le #LenaChallenge ! Toutes les femmes que j'ai vu passer avec ce hashtag sont magnifiques". Une jeune femme évoque également son parcours : "Depuis le collège on m'a fait des remarques sur ma poitrine jugée 'trop petite'. Aujourd'hui j'apprends à l'accepter. Chaque corps est unique, apprenons à les aimer."

Une jolie façon de s'accepter, et d'attirer l'oeil sur un harcèlement toujours plus pernicieux.