Une mannequin fait poser des femmes en maillot pour célébrer la diversité des corps

Elles posent en bikini pour célebrer tous les corps
Elles posent en bikini pour célebrer tous les corps
Nous sommes déjà envahis d'images de corps dits parfaits à la veille de l'été. Mais la mannequin Sara Geurt a décidé de réunir des femmes pour montrer que tous les corps sont différents.
A lire aussi

Êtes-vous "beach body ready" ? Oui, vous l'êtes ! Parce qu'en fait, on l'est toutes et tous. Pour bien marquer le coup avant l'été et prouver à tout le monde que personne ne doit se sentir mal sur la plage à cause de son corps, la mannequin Sara Geurt a pris une série de photos avec d'autres femmes. Elle-même est porteuse à 27 ans d'une maladie génétique qui rend sa peau très élastique, le syndrome d'Ehlers-Danlos. Mais cela ne va pas l'empêcher de vivre sa vie et d'être mannequin.

Via Instragram, elle a contacté d'autres modèles ou femmes qui célèbrent leur corps en postant des images sur les réseaux sociaux. Elle a ainsi réuni treize participantes pour poser pour le projet qu'elle a intitulé #Redisresilient ("Le rouge est résistant"). Toutes ont revêtu un maillot de bain rouge. Chacune représente un groupe unique entre les femmes grosses, celles avec des handicaps physiques ou mentaux, avec du vitiligo ou différentes conditions de peau.

Une d'entre elles, Sarah MacDonald, une étudiante de 20 ans a une large marque de naissance qui couvre la moitié de son corps. Elle explique sur son compte Instagram, "j'ai grandi en ayant le sentiment d'être une paria. Je ne m'intégrais pas. Maintenant je suis avec trois femmes magnifiques avec d'autres conditions particulières de la peau tout comme moi. Nous sommes uniques et cela nous rend belle. J'aurai aimé que la personne que j'étais plus jeune puisse me voir maintenant parce que cette expérience est un grand accomplissement et un honneur".

Alexa Phelece, mannequin grosse écrit elle "au cas où vous l'auriez manqué : les temps changent". Les treize femmes ayant participé au projet sont ultra enthousiastes et ont le sentiment d'être une brique en plus dans l'édifice qui changera les représentations, comme Priscilla Katerina, "ensemble, nous sommes en train de changer la trajectoire des normes sociales, surtout concernant l'image du corps. Soyez confortables dans la peau dans laquelle vous êtes".

Pour bien montrer la différence entre la marque Solid and strip et leur photo, les participantes ont posté des photos comparatives. Kiana Stewart Cena elle interpelle les marques et les médias qui véhiculent des corps stéréotypés qui biaisent une idée de ce qu'est la normalité : "le pouvoir de la REPRESENTATION ! Pourquoi certaines marques continuent à ne montrer que 2 % de la population féminine dans les pubs ?? La publicité ci-dessous par @solidandstriped n'a qu'une modèle ethnique et seulement un type de corps. Pourquoi ?? Les femmes sont de toutes les formes et de toutes les tailles et les marques d'habillement devrait représenter ça ! [...] J'ai passé tellement de temps dans ma vie convaincue que j'étais indésirable à cause du mal des médias et d'images de pubs comme ça." Sous un autre post elle écrit, "la vie est courte, ne la passez pas à haïr votre propre corps".



En France, c'est la youtubeuse Laura Calu qui a lancé le mot-clef #objectifbikinifermetagueule pour encourager les hommes et les femmes à assumer leur corps. Quelle sera la tendance maillot cette année ? Celui où l'on se sent bien et dans lequel personne ne vous juge.