La canicule va-t-elle faire exploser votre couple (ou le rebooster) ?

La canicule va-t-elle faire exploser votre couple (ou le rebooster) ?
La canicule va-t-elle faire exploser votre couple (ou le rebooster) ?
A un moment où tout contact physique nous donne envie de fuir, on est en droit de se demander si notre relation va battre de l'aîle ou au contraire, prospérer.
A lire aussi

Il fait chaud. 42 degrés exactement. Et à moins qu'on se trouve dans un village en bord de mer dans le Finistère ou dans un frigo de la taille d'une chambre, impossible d'y échapper. Bien sûr, la clim' du bureau fait aussi l'affaire. Mais rares sont ceux et celles qui ont la chance d'avoir installé un système d'air conditionné digne de ce nom (le ventilo remue juste l'air chaud) dans le confort de leur appartement, aka une nouvelle antre de l'enfer.

Alors si la journée, on trouve un peu de répit, le soir quand on rentre et que notre cher·e et tendre nous attend bien sagement à la maison, on a envie de se blottir dans ses bras comme de se faire une raclette arrosée au vin chaud. Rien que l'idée d'un autre corps chaud et collant contre le nôtre nous donne le vertige. Même après une douche ultra-froide, ça coince. Et forcément, qui dit distance physique peut aussi dire conséquences sur notre couple. Ça, et le fait qu'on devienne beaucoup moins tolérante aux défauts de l'autre et aux situations propice à l'agacement passés les 35 degrés.

Chaleur et énervement : le combo perdant

Selon une étude menée par Gleeden auprès de 8000 inscrits, canicule et paix des ménages sont quasi incompatibles. "En période de fortes chaleurs, les émotions désagréables sont légion. En effet, l'irritabilité (pour 76% des répondants), la nervosité (62%) et la fatigue (36%) sont ressenties par une large majorité quand les températures atteignent leurs pics", indique le site. De quoi se voler dans les plumes plutôt deux fois qu'une et ce pour des raisons proches du ridicule. On est moins conciliante, moins patiente, et ça vaut aussi pour l'autre en face.

Résultat : les embrouilles pleuvent et le climat est électrique. 6 personnes sur 10 assurent ainsi que la météo en alerte rouge a un impact négatif sur leur vie de couple, certains allant jusqu'à dire que les disputes augmentent de 68 % pendant les pics de chaleur. De quoi expliquer notre soudain besoin d'air, au sens propre comme au figuré. Mais qui doit aussi être remis dans un contexte précis. Non, vous n'avez pas vraiment envie de tout plaquer parce que votre partenaire a une fois de plus mis les couteaux à gauche, vous êtes à bout parce que les températures jouent avec vos nerfs. Et un peu aussi à cause des couteaux, soit. Essayez cependant de relativiser et de communiquer, et surtout de voir si ça ne s'arrange pas lorsque le climat redevient normal. Si ce n'est pas le cas, il serait peut-être temps d'entamer de sérieuses discussions.

Faire chambre à part, une solution sous-estimée ?

L'autre partie de l'étude se concentre sur la vie sexuelle des couples mariés pendant les périodes de chaleur suffocante. Et ce qui est sûr, c'est que le soleil brûlant n'a pas l'air de réchauffer les moeurs, bien au contraire. 42 % des interrogé·es estiment que leur libido est en baisse et 52 % qu'ils et elles font beaucoup moins l'amour lorsque l'atmosphère ressemble à un four. On ne peut que compatir. Honnêtement, à part se plonger dans un bain de glaçons, aucune autre situation ne nous donne réellement envie de se foutre à poil. Surtout pas quand une bonne dose de fluides corporels est impliquée. Même dormir à côté de l'autre semble parfois insupportable. Et c'est pour ça que trois couples sur dix avouent faire chambre à part pendant la canicule. Un tableau que le site de rencontres adultères dépeint comme plutôt négatif. Alors qu'il existe pas mal d'avantages à passer quelques nuits séparées, quand on y réfléchit.

Une étude américaine explique ainsi que 50 % des personnes dormiraient mieux seules. Et qui dit meilleur sommeil dit aussi meilleure humeur - et donc par conséquent, meilleure entente conjugale. Le cercle vertueux qui pourrait venir à bout de l'intensification de l'énervement liée aux températures. De plus, force est de constater qu'on n'a jamais mieux fait l'amour qu'après un peu de temps en solo, à se languir des caresses de l'autre. Rester quelques nuits ailleurs pourrait bel et bien donner un coup de pouce non négligeable à notre libido. Traduction : pour s'envoyer en l'air comme jamais, optez pour 48 heures de répit nocturne.

La réponse à notre question est donc moins catastrophique que ce qu'on aurait pu imaginer. Non, la canicule ne fera pas exploser notre couple, tant qu'on prend un peu de recul, et surtout qu'on relativise en attendant que les choses reprennent leur cours normal. Faire la part des choses est essentiel : en a-t-on ras-le-bol parce qu'on en peut plus du temps ? Ou parce que l'autre est réellement insupportable ? L'occasion de faire le point - préférablement après la vague de chaleur. Et côté cul, ce climat étouffant pourrait même bien faire renaître la flamme... à retardement. Patience, donc ! Et hydratation.