Faire chambre à part, le secret d'un couple épanoui ?

Mais vous pouvez avoir quand même un grand lit !
Mais vous pouvez avoir quand même un grand lit !
Faire chambre séparée est souvent associé à une union à la dérive et à une libido en berne. Pourtant, cela peut aussi sauver le couple. Explications.
A lire aussi
Jamie Dornan : ses secrets pour faire durer son couple avec Amelia Warner
cinéma
Jamie Dornan : ses secrets pour faire durer son couple...

Faire chambre à part, voilà un sujet tabou. Pourtant, cela ne signifie pas nécessairement que le couple bat de l'aile. Simplement que chacun aime son lit et tient à son sommeil. Et ça tombe plutôt bien car la fonction première d'un lit, c'est justement de dormir. Or, entre celui qui ronfle, qui prend toute la place ou tire continuellement la couverture à lui, l'insomniaque, le lève-tôt et celui qui a un sommeil ultra-léger, cohabiter dans le lit n'est pas toujours très aisé. Et c'est la qualité de notre sommeil qui s'en ressent.

Un rituel fatigant

Un mal qui ronge plus de 50 % des amoureux qui reconnaissent mieux dormir lorsqu'ils ont le lit pour eux tout seul, révèle le docteur Neil Stanley, spécialiste anglais du sommeil. Et un couple qui dort mal ensemble n'est pas plus heureux que deux conjoints dormant bien mais dans des pièces séparées. Contrairement à ce que les mauvaises langues pourraient dire, pioncer chacun dans son lit n'empêche pas de partager des moments intimes et de se séparer seulement au moment du coucher. D'ailleurs, pendant très longtemps, faire chambre séparée était un signe de richesse. C'est donc qu'il y a une bonne raison.

Le couple à deux lits en pleine expansion

De plus en plus de couples optent pour la solution "chacun sa chambre". Ils seraient déjà 30 à 40 % au Canada et 1 sur 5 aux Etats-Unis, d'après une étude canadienne publiée dans CBC News . Et en France ? Mystère et tabou sont de rigueur. Pour autant, il y en a forcément aussi. Et tous ne sont pas en froid ou sur le point de divorcer. La plupart dorment même probablement à poings fermés tout en étant heureux en ménage. Le phénomène est en telle expansion que selon le National Association of Home Builders en Amérique, 60 % des nouvelles maisons sont désormais construites avec deux chambres à coucher. A méditer ce soir dans les bras de son chéri !