"Voilà à quoi ressemble la dépression" : le message de cette maman devient viral

A quoi ressemble la dépression
A quoi ressemble la dépression
A quoi ressemble la dépression ? A une pile de vaisselle. Brittany Ernsperger, une jeune maman américaine, a décrit son mal dans un post Facebook. Et son message sincère et réaliste est rapidement devenu viral.
A lire aussi

Brittany Ernsperger est une jeune maman américaine de 25 ans. Le 30 juin dernier, elle a posté un message sur Facebook, dans lequel elle s'exprime sur sa dépression. Depuis, son post est devenu viral, partagé plus de 206 000 fois.

Brittany Ernsperger raconte notamment comment sa dépression est survenue chez elle. Elle explique que ce mal qui la ronge et l'empêche de poursuivre ses activités quotidiennes, même les plus basiques, comme faire certaines tâches ménagères. Elle a ainsi accompagné son message d'une photo d'une énorme pile de vaisselle, symbole de cette procrastination pesante et paralysante.

"Je n'ai pas fait la vaisselle depuis deux semaines"

La jeune femme écrit : "Voici à quoi ressemble la dépression. Non, pas la vaisselle propre. Mais plutôt parce qu'il y a autant de vaisselle d'un coup. Je n'ai pas fait la vaisselle depuis deux semaines. Il y a trois jours, j'étais assise sur le sol de la cuisine et je regardais la pile de vaisselle en pleurant. Je savais qu'il fallait que je le fasse. Je voulais vraiment m'en occuper. Mais la dépression m'en a empêché. Elle m'a engloutie. Comme un trou noir. Rapidement, comme un sable mouvant."

Elle ajoute que tous les jours, elle passait devant la pile de vaisselle en se persuadant qu'elle pouvait la faire et qu'elle pouvait y arriver. "Être dépressive est bien pire que ce que l'on pense, parce qu'on n'arrive pas à accomplir certaines choses et qu'on se sent encore plus en état d'échec. Sans valeur. Nulle. Incompétente. Stupide. Paresseuse. Inutile. Voici toutes les choses qui traversent l'esprit d'une personne dépressive. Tous les jours et tout le temps", ajoute-t-elle.

Durant plusieurs semaines, Brittany Ernsperger a dû faire face à la dépression, en ayant peur des répercussions que sa maladie pouvait entraîner.

"J'avais peur que mon mari me quitte parce que j'étais devenue paresseuse. J'avais peur de laisser entrer des gens chez moi, pour éviter qu'ils ne pensent que je suis méchante. Vous avez l'impression d'être une mauvaise mère parce que pour la troisième fois de la semaine, vous n'arrivez pas à cuisiner et vous leur servez de la pizza. Et la pire partie, ce n'est pas juste la vaisselle. C'est la lessive, le nettoyage, s'habiller, habiller ses enfants, se brosser les dents, toutes les tâches quotidiennes normales, en fait. Tout devient un véritable cauchemar", évoque la jeune maman.

Un message d'espoir

Dans son post, Brittany Ernsperger a cependant voulu apporter son soutien à toutes les autres personnes qui, comme elle, souffrent de dépression. Elle explique notamment que malgré toutes les pensées négatives qui peuvent survenir durant ces périodes difficiles, personne n'est trop faible pour se relever et y faire face.

"La dépression est quelque chose dont les gens ne parlent pas, parce qu'ils n'ont pas envie de passer pour des faibles. Vous n'êtes pas faibles. Vous avez été forts pendant très longtemps et à cause de diverses raisons, votre organisme a besoin d'une pause. Je m'en fous que la seule chose que vous ayez faite aujourd'hui, c'est de mettre du déodorant. C'est déjà un bon travail. Je suis de votre côté. Je ne cherche pas de sympathie. Je veux juste que vous sachiez que je suis là pour vous. Si vous avez besoin de parler, je suis là", conseille-t-elle.

Et son message est bien passé. Depuis que le message a été posté, des centaines de personnes ont écrit à Brittany pour la remercier de son honnêteté.

"C'est mon quotidien depuis quelques années", raconte une personne. "Je sais ce que c'est. C'était moi il y a quelques semaines. La dépression est une chienne manipulatrice", écrit une autre.

Brittany Ernsperger a publié un autre post pour remercier les internautes de leur soutien : "Je ne m'attendais pas à recevoir autant d'amour. Mesdames, si vous sentez le besoin de parler, envoyez-moi une demande d'amie. Je ferai de mon mieux pour vous aider. Nous comprendrons ensemble ce qu'il vous arrive".

Un beau message d'espoir et d'entraide pour lutter contre la dépression.