Moquée sur la plage, cette blogueuse plus size se venge

La mannequin curvy Felicity Hayward
La mannequin curvy Felicity Hayward
Felicity Hayward est mannequin plus size. Moquée sur la plage, elle a répliqué sur ses réseaux sociaux. Et ça fait mal.
A lire aussi
Cette blogueuse célèbre les "seins qui tombent"
News essentielles
Cette blogueuse célèbre les "seins qui tombent"

En vacances à Santorin en Grèce le 6 juin dernier, Felicity Hayward voulait passer du bon temps avec ses copines sur la plage. Quand deux vacanciers ont eu le mauvais goût de se vautrer dans la grossophobie et de se moquer d'elle, ils n'ont pu que constater qu'ils étaient attaqués à la mauvaise personne.

A 29 ans, Felicity Hayward est mannequin "curvy" pour de nombreuse marques comme L'Oréal, Missguided, Asos, et les magazines I-D, Glamour et Vogue. Elle préfère ce terme "curvy" à celui de "grande taille" qui selon elle ne décrit pas bien son corps. D'ailleurs dit-on mannequin "petite taille" pour celles qui font du 34-36 ? Non.

Pour répondre à ces deux malotrus, elle a décidé de prendre fièrement la pose en maillot de bain et de publier la photo sur ses comptes Instagram et Twitter avec le message suivant : "Au couple qui est assis sur la plage et qui se fout de moi, qui rigole et qui prend des photos de moi et de mes amis profitant de nos vacances en petits bikinis, je vais me tenir en face de vous pendant quinze minutes et prendre cette photo qui déchire, parce que mon corps a juste autant de valeur que le tien, mes choux. Juste parce que vous avez un corps musclé et tonique, ça ne veut pas dire vous méritez plus de respect. La comparaison nous vole toute la joie, donc je vais juste vivre ma vie comme ça et vous pouvez continuer à gérer vos propres insécurités. #SelfLoveBringsBeauty [L'amour de soi-même apporte la beauté]"

Les commentaires ont été nombreux sous sa photo pour féliciter l'assurance de la jeune femme : "J'aimerais avoir autant de courage que vous", ou "Ils ne doivent pas s'amuser en vacances ensemble s'ils passent leur temps à s'intéresser aux vôtres", "Bien joué sacrée fille géniale ! Je suis fatiguée que tout le monde soit des clones ! J'aimerais avoir ton assurance."

Felicity Hayward a été repérée dans un bar en 2012 alors qu'elle dansait sur du Donna Summer. Engagée dans une agence de mannequins, elle a créé une campagne sur les réseaux sociaux #SelfLoveBringsBeauty ("L'amour de soi-même apporte la beauté"). Sa ligne directrice dans la vie est simple : "Il n'y a pas deux humains sur cette planète qui se ressemblent, aspirez à être la meilleure version de vous-même, pas quelqu'un d'autre ".

Elle ajoute dans un message à ceux et celles qui la suivent : "Je veux créer un espace pour tout le monde, peu importe la taille, l'âge, l'expérience, le genre ou la sexualité. Les médias nous représentent tous pour que nous sentions nos défauts. Je ne crois pas que cela existe, c'est juste un moyen de faire de l'argent grâce à nos insécurités. Je veux que vous célébriez votre beauté, il n'y a qu'une version de vous-même vous devriez célébrer votre individualité, pas la changer."

Félicity n'est pas le premier modèle grande taille à devoir se battre pour s'imposer et pour faire taire les moqueries. Sa collègue Tess Holliday avait du s'attaquer à une appli de retouche photos qui l'avait maigrie pour faire sa pub.