Lizzo fait passer un message politique essentiel avec ses cheveux

Lizzo est toujours aussi inspirante.
Lizzo est toujours aussi inspirante.
Dans cette photo : Lizzo
Et si les cheveux pouvaient exprimer un message politique ? C'est en tout cas ce que nous suggère la réjouissante Lizzo sur Instagram. A l'approche de l'élection présidentielle américaine, les dernières publications de la chanteuse sont aussi citoyennes que feelgood.
A lire aussi

On a l'habitude de voir Lizzo aborder des thématiques sérieuses avec une (fausse) légèreté. La grossophobie par exemple, mais aussi le slut shaming, et plus globalement le sexisme qui abonde dans les remarques de ses plus tenaces détracteurs. Mais aujourd'hui, la célèbre interprète de Juice a un autre message à relayer à ses neuf millions de followers, et ce à quelques jours des élections américaines, ce 3 novembre : allez voter, bon sang de bois !

Et pour faire retentir ce mot d'ordre démocratique ô combien nécessaire (surtout quand l'un des deux candidats à la présidentielle se nomme Donald Trump), l'artiste ne s'y est pas prise comme les autres. Au gré de ses dernières publications Instagram, elle a transmis quelques infos... grâce à ses cheveux. L'un de ses derniers portraits dévoile ainsi une audacieuse coupe formant un chiffre : 40. Mais pourquoi quarante ?

Lizzo explique : "40% des américains n'ont pas voté en 2016 [lors des dernières élections, ndrl]. Comment ce pays peut-il être à 100 % si 40 % de l'électorat nous manque encore ?". Question pertinente, illico suivie d'un conseil plus qu'avisé : "Ne faites pas partie de ces 40%". Et pour que cela ne soit pas le cas, la popstar propose même un code (LIZZOBEVOTING) à envoyer au 26797 pour s'assurer qu'ils sont inscrits dans leur état et pourront ainsi voter - mais aussi pour s'assurer de l'emplacement des lieux de scrutin dans le pays.

De l'empowerment au bout des tifs

Qui a dit que les cheveux ne pouvaient pas être politiques ? Récemment, la députée démocrate Alexandria Ocasio-Cortez nous rappelait que la beauté, la façon de se maquiller par exemple, pouvait tout à fait être synonyme d'émancipation, voire même de subversion. Lizzo nous démontre qu'il en est de même pour les tifs.

Un message que l'on ne peut que valider. Surtout quand l'on sait, comme le rappelle le site Hello Giggles, que Lizzo est encore au-deçà de la réalité. Et oui : des chiffres plus officiels nous affirment qu'il y a quatre ans de cela, seuls 58,1% de la population éligible aurait voté au sein du pays, ce qui avait participé à la défaite d'Hillary Clinton contre Donald Trump. De quoi susciter une plus lourde appréhension. Pour la chanteuse, il n'est pas simplement question de faire un geste citoyen, non, il s'agit "d'apporter sa protestation aux urnes". L'occasion d'envoyer valdinguer le misogyne en chef qui dirige la nation.

L'espace d'une publication tout aussi punchy, Lizzo conseille de "récupérer [ses] droits et [sa] nation". On imagine donc aisément vers qui convergera son vote. Mais à l'heure actuelle, l'interprète de Boys a-t-elle déjà de quoi se rassurer ? Peut-être que oui. Après tout, comme nous l'apprend Courrier International, le nombre de votes anticipés a battu tous les records au sein du pays. En fait, 70 millions d'électeurs ont déjà voté, ce qui correspondrait à la moitié des votes de 2016, rien que ça. OK, mais pour quels résultats ? L'avenir nous le dira.