7 marques de maillots de bain qui ne s'arrêtent pas au 44

7 marques de maillots de bain qui ne s'arrêtent pas au 44
7 marques de maillots de bain qui ne s'arrêtent pas au 44
L'été arrive, et notre envie d'exhiber notre corps aux rayons chauds est aussi forte que celle de siroter un rosé frais peinarde en terrasse. Pour faciliter la tâche du choix du maillot, on a sélectionné 7 marques inclusives qui valent le coup. Après vous.
A lire aussi

Après des mois pas franchement palpitants, la perspective d'une saison chaude et déconfinée nous apparaît comme une lumière revigorante au bout d'un tunnel interminable. On sera bientôt vaccinées et libres de bouger où bon nous semble. Et pour fêter ça, on veut tout quitter pour s'exposer au soleil qui nous fait de l'oeil depuis notre appartement tristounet.

On rêve de s'installer à la plage, au bord d'une piscine, sur un coin de rivière, un bout de jardin, de balcon. En bref, de squatter un espace accueillant où se foutre (quasi) à poil pour laisser notre peau recharger ses batteries, au gré de longues journées à peaufiner notre maîtrise du terme farniente. Le plan est scellé, reste à s'équiper.

Pour ce faire, il nous faut un attirail adapté. Ça passe par dénicher un maillot de bain aussi confortable qu'à notre goût, et forcément, à notre taille. Parce que chez trop de marques, et pour trop de femmes, la promesse échoue à prendre en compte le dernier critère, on a sélectionné 7 labels qui ont d'inclusif davantage que l'adjectif. Les voici.

Frankies Bikinis

Frankies Bikinis, du nom de Francesca Aiello, sa créatrice-mannequin qui a lancé l'affaire en 2012 à Malibu, a explosé l'année dernière. En mai 2020, le site a enregistré une augmentation de 657 % des clics par rapport à mai 2019, révèle Vanity Fair. Un succès colossal qui s'explique par une stratégie digitale impeccable, des égéries de choix (la championne de tennis Naomi Osaka vient de sortir une collab'), mais surtout, à notre humble avis, par la fraîcheur de ses modèles.

Des couleurs pop, des coupes ultra-alléchantes et variées, des motifs seventies, des ensembles en crochet, des teintes néon flashy... Rien qu'à les regarder à travers l'écran, on s'imagine volontiers les enfiler d'ici quelques semaines. Pour parader, bronzer ou plonger - au choix.

Frankies Bikinis, tailles jusqu'au XXL (52/54)

Poolday

Poolday a vu le jour en 2019, après que trois amies décident de se lancer, et d'utiliser "leurs propres morphologies pour créer leurs collections et proposer des coupes qui s'adaptent à toutes", lit-on sur le site. Des gammes "minimalistes et sexy" produites en petites quantités, assurent ses fondatrices, et dont les tissus sont fabriqués en France.

On trouve des une-pièces sobres et chics, des bikinis travaillés, des couleurs unies et riches, des basiques pratiques et jolis. Le tout conçu avec soin et le souci de ne pas se cantonner aux tailles standards. Car le label l'affirme : "Chaque femme mérite de se sentir à l'aise et bien dans son corps."

Poolday, tailles jusqu'au XL (48) et bonnet F

Bissy Swim

Bissy Swim mise sur le sur-mesure, et annonce vouloir incarner une destination bikini pour toutes celles à qui on a longtemps fait comprendre qu'elles ne correspondaient pas aux normes de beauté. Au programme, des maillots de bain aux nuances minérales et aux coupes échancrées réalisées selon les mensurations de chacune.

On aime autant le fait que chaque bas ou haut s'adapte parfaitement à notre silhouette quelle qu'elle soit, que l'univers de la collection tout droit inspiré du mid-west et de ses rodéos emblématiques. Le détail qui ne manque pas de nous séduire : les franges qui se balancent sous le modèle Lindsay, imprimé d'un motif peau de vache plus vrai que nature.

Bissy Swim, tailles jusqu'au 58

Swimsuits for All

Le nom de la marque parle de lui-même, et les différentes collections présentées finissent de confirmer qu'elle en vaut le détour. D'ailleurs, la mannequin Ashley Graham, qu'on affectionne particulièrement pour ses prises de position féministes, s'y est associée plusieurs fois : en créant une ligne, et en lui donnant vie devant l'objectif.

En 2020, alors qu'elle posait pour la nouvelle campagne Swimsuits for All, elle a refusé qu'on retouche ses photos. "Beaucoup de femmes à qui je parle ont des problèmes d'image, des problèmes avec leur corps liés à leur confiance en elles", expliquait-elle. "Je veux qu'elles comprennent que nous avons toutes des choses que la société nous a dit de dissimuler, mais pourquoi devrions-nous faire ça ? Alors me voilà avec mes vergetures et j'en suis fière".

Swimsuits for All, tailles jusqu'au 58

Lonely

Lonely
Lonely

Lonely vient tout droit de Nouvelle-Zélande, et livre aux quatre coins du globe. Sur son site, seulement une dizaine de modèles aux couleurs foncées, et des ensembles de lingerie qui prônent une production éthique et écoresponsable. D'après ses fondateur·rice·s, Helene Morris et Steve Ferguson, elle est dédiée aux "femmes qui achètent de la lingerie comme une lettre d'amour à elles-mêmes." Et a fortiori, des maillots de bain aussi.

Notre préféré ? Le modèle rouge ocre avec paillettes pour briller à la plage et pouvoir crapahuter, ou faire quelques brasses tuba au bec, avec un maintien optimal.

Lonely, tailles jusqu'au XL (48) et bonnet E.

Blanche Porte

Plus classique mais tout aussi efficace, Blanche Porte crée des dizaines de bikinis et une-pièces allant jusqu'au 54 depuis ses ateliers de Tourcoing. Une marque française dont on peut par ailleurs suivre la vie de ses employées sur Instagram, qui ne se spécialise pas uniquement dans la mode pour femmes, mais touche aussi à tout ce qui est déco.

Dans notre cas, on se concentrera sur les ensembles ultra-abordables, aux lignes sûres, parés de motifs légers ou unis et élégants. Parfait pour se prélasser comme pour aller boire un verre post-baignade, paréo noué à la taille.

Blanche Porte, tailles jusqu'au 54 et bonnet E.

Freya

Encore un label qui ne nous coûte pas un bras : Freya propose des styles qui vont des deux-pièces traditionnels aux trikinis sexy. Côté couleurs et motifs, nombreuses options sont à disposition : monochrome, color-block, imprimés animaux, tropicaux ou vichy.

Il n'y a que l'embarras du choix, et le (très) petit budget nous permet même de ne pas avoir à opter pour l'une plutôt que l'autre. A la place, on prend tout, et on s'assurera de faire honneur à ces achats une fois que les températures, et notre localisation, le permettront. Vivement !

Freya, tailles jusqu'au XL (48) et bonnet G.