Pourquoi sommes-nous obsédés par les licornes et les sirènes ?

Pourquoi sommes-nous obsédé par les licornes et les sirènes ?
Pourquoi sommes-nous obsédé par les licornes et les sirènes ?
Elles sont dans nos trousses à maquillage, s'insinuent dans nos vêtements, et se retrouvent même dans nos assiettes. La licorne et la sirène sont devenues de véritables objets de culte pour des femmes du monde entier. Pourquoi un tel engouement pour ces créatures mythologiques ? Un psychologue s'est penché sur la question.
A lire aussi

Il n'y a qu'à survoler le web pour se rendre compte de l'ampleur de la tendance. Objets de déco, accessoires, produits de beauté, coiffures, vêtements, et même aliments... tous semblent converger vers le même point : la licorne et sa soeur aquatique la sirène. Des arcs-en-ciel en veux-tu en voilà, des paillettes en pagaille, il suffit que des teintes pastel apparaissent quelque part pour qu'elles soient associées immédiatement aux mots "unicorn" et "mermaid". Pour preuve, le récent buzz autour du toast sirène, réalisé à base de fromage et d'algues, et dont le panaché de couleurs bleu-vert a enchanté Instagram. Mais alors, pourquoi les femmes sont-elles obsédées par ces créatures mythologiques au point de colorer leurs crinières (vous l'avez ?) en bleu, rose et violet ? Le site britannique Byrdie est allé poser la question à Paul Buckley, un psychologue spécialisé dans le marketing et les habitudes de consommation.

Premier constat, ce n'est pas l'état du monde qui est en cause. L'arrivée de Donald Trump à la tête des États-Unis, la montée en puissance du FN, le terrorisme islamiste, les droits des femmes qui sont remis en question... si tout cela est grave et a de quoi faire peur, ce n'est pas à cause de cela que nous tentons de tout oublier en nous jetant dans des bassines de paillettes. Paul Buckley explique : "Je pense que c'est à cause des choses qui les touchent directement que les gens cherchent à échapper à la réalité. On appelle cela la théorie de l'impact social : ce sont les choses qui vous sont le plus proche qui vont avoir un impact sur vous. Les gros problèmes du monde ne vous affectent pas directement. Oui, certaines personnes vont avoir peur du terrorisme, mais les vrais problèmes des gens prennent racine dans leur vie personnelle. Ce sont les tracas du quotidien, comme les mails, le fait de perdre ses clés ou d'être coincé dehors, qui vont avoir un impact sur les gens".

Licorne et univers fantasy, du pareil au même

Pour le psychologue, le délire autour des licornes et des sirènes est un moyen de s'échapper de la réalité, au même titre "que certaines programmes TV ou produits issus de l'univers fantasy". En d'autres termes, licornes et Game of Thrones, même combat. "En nous intéressant à ce genre de choses, on tente d'échapper à des problèmes qui peuvent être douloureux. Les entreprises jouent là-dessus, et nous voyons d'un coup la montée en puissance de certains produits", ajoute-t-il. Enfin, outre le besoin de faire un pied de nez à notre quotidien pas toujours drôle, il se pourrait que notre engouement pour ces créatures légendaires soit aussi à rapprocher de notre jeunesse.

Les Petits Poneys, Ariel la petite sirène et sa déclinaison en poupée... ces jouets et dessins-animés ont marqué nos jeux d'enfance et forcément, voir apparaître aujourd'hui des produits inspirés par les licornes et les sirènes réveille chez nous un sentiment de nostalgie. Paul Buckley conclut : "Avec tout ça, les gens ont envie de régresser vers une période où tout était plus facile, où la vie était moins stressante. Ces produits sont similaires à ceux avec lesquels vous jouiez quand vous étiez enfant. Ces couleurs éclatantes et fun ajoutent simplement un élément fantasy au besoin de s'évader".