Buzz
"Il aimait à l'excès" : pourquoi les propos de Jacques Legros sur PPDA indignent
Publié le 6 octobre 2022 à 14:49
Par Clément Arbrun | Journaliste
Passionné par les sujets de société et la culture, Clément Arbrun est journaliste pour le site Terrafemina depuis 2019.
"A chaque fois qu'on voyait passer une jolie fille, on se disait : 'pourvu que Poivre ne la voit pas'". Sur Europe 1, le journaliste Jacques Legros a partagé un témoignage pour le moins déroutant à propos de PPDA, aujourd'hui accusé par de nombreuses femmes de violences sexuelles.
"Il aimait à l'excès" : pourquoi les propos de Jacques Legros sur PPDA indignent
La suite après la publicité

"Poivre, on savait qu'il aimait les femmes jusqu'à l'excès, à chaque fois qu'on voyait passer une jolie fille, on se disait : 'Pourvu que Poivre ne la voit pas'...". Ce sont ces termes pour le moins dérangeants qu'a employés le journaliste Jacques Legros sur les ondes d'Europe 1, réagissant à "l'affaire PPDA".

Pour rappel, le célèbre ex-présentateur de JT fait notamment l'objet d'une enquête préliminaire, constituée des témoignages de 23 femmes, dénonçant des viols, des agressions ou du harcèlement. A l'adresse du journaliste Philippe Vandel, Jacques Legros l'a affirmé : "Poivre, on savait qu'il aimait les femmes jusqu'à l'excès. 'Excès', en nombre de femmes qu'il croisait. C'est tout ce qui se savait, le reste, c'était derrière la porte".

"Aimer" ? Un verbe pour le moins particulier quand il s'agit d'évoquer un homme accusé de violences sexuelles. Et ce lexique a d'ailleurs beaucoup fait réagir sur les réseaux sociaux.

"Ce n'est pas de l'amour, c'est de la prédation"

"Non, il ne les aimait pas, ce n'est pas de l'amour, c'est de la prédation, de l'agression et oui, c'est un délit, même un crime quand ça va jusqu'au viol", a ainsi protesté une auditrice, fustigeant à l'adresse de Jacques Legros : "Et c'est ce qui s'est passé, à TF1 sous vos yeux et votre silence est complice !". "Donc vous saviez qu'il était un danger. Et vous avez laisser faire", a également déploré un auditeur d'Europe 1.

"Je trouve ces propos choquants. Il aimait les femmes ? Absolument pas. Il les détestait puisque selon les victimes, il en a violé et agressé beaucoup. Jusqu'à quand le déni ?", a encore protesté une auditrice. L'autrice Florence Porcel, à l'origine de la première plainte contre PPDA, a également réagi : "Dans ce 'pourvu que Poivre ne la croise pas', il y a "sinon il va lui arriver du mal". Tout son entourage savait donc qu'il pouvait faire du mal aux femmes".

"Je ne suis pas juge. Je ne parle pas au nom de la direction de TF1 de l'époque", a encore précisé au micro d'Europe 1 Jacques Legros. Ce n'est cependant pas la première fois que ce dernier évoque Patrick Poivre d'Arvor, en des termes qui divisent. En mai dernier déjà, il assurait sur France Inter : "Aujourd'hui, on a un respect pour les femmes qui me paraît élémentaire et j'ai envie de dire enfin, mais à l'époque elles ne parlaient pas non plus. Et ce n'est pas un reproche".



Mots clés
Buzz News essentielles Médias #MeToo Agression sexuelle justice violences sexuelles
Sur le même thème
Pourquoi Céline Dion a failli ne jamais chanter dans "Titanic" ? play_circle
Culture
Pourquoi Céline Dion a failli ne jamais chanter dans "Titanic" ?
30 avril 2024
Est-on condamné·e à finir solo quand on cherche l'amour à Paris ? play_circle
Lifestyle
Est-on condamné·e à finir solo quand on cherche l'amour à Paris ?
12 avril 2024
Les articles similaires
"C'est un ami, pourquoi je serais en danger ?" : Caroline Vigneaux victime de viol play_circle
Société
"C'est un ami, pourquoi je serais en danger ?" : Caroline Vigneaux victime de viol
6 mai 2024
"Adèle Haenel aussi aurait dû être soutenue !" déplore Judith Godrèche play_circle
Société
"Adèle Haenel aussi aurait dû être soutenue !" déplore Judith Godrèche
26 mars 2024
Dernières actualités
"J'ai fait une fausse couche" : Eve Angeli brise un tabou et se confie sur "le choc" de sa vie
Santé
"J'ai fait une fausse couche" : Eve Angeli brise un tabou et se confie sur "le choc" de sa vie
10 juillet 2024
Et si Sandrine Rousseau était la future présidente de l'Assemblée Nationale ? play_circle
Société
Et si Sandrine Rousseau était la future présidente de l'Assemblée Nationale ?
9 juillet 2024
Dernières news