Nos bonnes résolutions cul pour 2019

Nos bonnes résolutions cul pour 2019
Nos bonnes résolutions cul pour 2019
Il n'y a pas que planifier un tour du monde ou apprendre le portugais en trois mois qui comptent, le sexe aussi mérite de bonnes résolutions en 2019. Voici les nôtres.
A lire aussi
Boulot : les 13 bonnes résolutions de 2013
Mag
Boulot : les 13 bonnes résolutions de 2013

En 2019, on veut un paquet de trucs, mais aussi une sexualité épanouie. Et pour ça, pas besoin d'être en couple, il suffit seulement de suivre quelques lignes directrices qui nous permettront de se libérer sur le sujet - et de l'aborder avec nos partenaires.

1- Ne plus se foutre la pression

Quand on arrêtera de voir le cul comme une compétition, on pourra enfin en profiter librement. Car une fois les jambes par-dessus la tête à crier de plaisir, on se fout pas mal de savoir si on baise plus que les voisin·es et mieux. Ce qui compte, c'est de se faire du bien à soi, à son ou sa partenaire, et surtout d'être sur la même longueur d'ondes.

Pimenter si on a envie de pimenter, enchaîner les missionnaires hebdomadaires si on a envie d'enchaîner les missionnaires hebdomadaires, ou pratiquer le Netflix & Chill littéral pendant des semaines si le coït semble trop fatiguant rien que d'y penser. Le tout, c'est de s'écouter un peu, plutôt que de se dire qu'on n'est pas "normale" si on ne fait pas l'amour assez bien et assez souvent.

2- Ecouter des podcasts

2018 a vu fleurir plusieurs petites perles audio, et un bon nombre d'entre elles parlent de sexe. On l'y aborde sous tous les angles, pour toutes les femmes et tous les hommes, et toujours avec une bienveillance qui avait tendance à manquer jusque là.

On vous conseille de tendre l'oreille vers Me, My Sexe and I, la série signée Axelle Njiké qui parle de la sexualité des femmes noires, Femme Actuelle, où Zoé raconte ses aventures cul pour Arte Radio, ou encore Sex and Sounds, qui déconstruit les tabous modernes avec Maïa Mazaurette.

3- Se toucher plus pour jouir plus

Ou comment bien se connaître soi-même reviendra à atteindre plus facilement l'orgasme, en solo ou à plusieurs. On peut opter pour la méthode miroir, histoire de savoir exactement comment marche notre vulve, tâtonner jusqu'à trouver les caresses qui nous font oublier notre prénom, ou se fier aux schémas de Jouissance Club, que l'on ne remerciera jamais assez.

La masturbation permet aussi d'avoir plus confiance en soi au lit, car en sachant exactement ce qu'on veut, on peut mieux l'expliquer à celui ou celle qui ne connaîtrait pas encore notre corps sur le bout des doigts. Et ainsi reprendre contrôle de son corps et de son plaisir.

4- Parler

Non, notre partenaire ne saura pas nécessairement deviner comment nous faire jouir sans qu'on l'aide un minimum. Et pareil pour nous. Tout le monde fonctionne différemment, c'est pourquoi la communication est la clé. Pareil pour exprimer un fantasme particulier ou expliquer qu'en ce moment, le sexe n'est pas une priorité et qu'on a besoin d'un peu de temps pour retrouver sa libido.

La libération de la parole est primordiale pour une sexualité épanouie, alors on partage.

5- Penser clitoris

Les scémas Jouissance Club, l'antre du plaisir
Les scémas Jouissance Club, l'antre du plaisir

Après des années à croire que la femme était soit clitoridienne, soit vaginale, on se rend enfin compte que l'orgasme vient quasiment tout le temps du clitoris, puisque celui-ci déploie ses racines jusque dans notre vagin, et la pénétration revient aussi à le titiller.

On se concentre donc sur cet organe aux 8000 terminaisons nerveuses, que ce soit pour indiquer sa localisation exacte à notre mec ou pour invoquer ses pouvoirs mystiques en solo. Et on n'a surtout plus peur de prononcer son nom haut et fort. C-L-I-T-O-R-I-S.