Aucune femme nommée pour le meilleur album aux Victoires 2021 (et c'est navrant)

Camelia Jordana reçoit la Victoire de la musique 2019 pour le meilleur album de musique du monde le 8 février 2019
Camelia Jordana reçoit la Victoire de la musique 2019 pour le meilleur album de musique du monde le 8 février 2019
Où sont les femmes ? Malgré l'embarras du choix, aucune n'est nommée dans la sacro-sainte catégorie du Meilleur album de la cérémonie des Victoires de la Musique 2021. Une disparition qui a de quoi laisser perplexe. Explications.
A lire aussi

Julien Doré, Grand Corps Malade, Benjamin Biolay, Gaël Faye, Ben Mazué... On a beau chercher, on ne voit pas d'interprète féminine associée à la catégorie des Albums de l'année dans cette édition 2021 des Victoires de la Musique. Un bête oubli ? Ou alors une problématique bien plus globale ? On s'interroge.

Parmi les cinq artistes nommés aux Victoires de la Musique 2021 dans la catégorie de l'Album de l'année, aucune femme donc. Drôle d'ambiance pour cette cérémonie qui aura lieu le 12 février prochain. Et la nouvelle ne laisse personne indifférent.

La chanteuse Camélia Jordana avait fustigé ce choix peu inclusif dans les colonnes de Libération. "On est en France, en 2021... Mais la majorité des gens qui votent sont des hommes, puisque c'est l'industrie qui vote. Les labels font des deals entre eux : je vote pour ton artiste, tu votes pour mon artiste", a-t-elle taclé.

Des arguments forts, mais qui ne convainquent cependant pas tout le monde.

Où sont les femmes ?

Sexistes, les Victoires ? Pourtant, elles ont eu leur lot de Révélations féminines au fil des années : Indila, Louane, Juliette Armanet, Angèle, Pomme... Mais c'est du côté de l'Album que ça coince. Interrogée par le média Pure Charts, la directrice artistique de la cérémonie, Virginie Petit, sort son argumentaire.

"La cérémonie n'est pas la finalité de la production musicale sortie dans l'année mais le reflet de l'industrie. Tout est une question de saison : quand il y a moins d'albums de femmes, il y a moins de chances qu'on en retrouve. Tout est transparent", explique-t-elle. Simple souci de saison ? Un peu maigre quand on sait que le collège des votants n'a sélectionné que 21,7% d'artistes féminines dans la catégorie Albums, explique le site musical.

"Ce n'est pas un bon procès", insiste la directrice artistique, qui rappelle la plus forte présence féminine dont fait preuve la catégorie Révélations. Si celle des Albums est moins égalitaire, c'est qu'elle prend en considération des "artistes confirmés", poursuit Virginie Petit, alors que les artistes féminines seraient plus "émergentes".

"L'année prochaine, il y aura sans doute beaucoup plus d'albums réalisés par des femmes qui seront éligibles", rassure-t-elle, qualifiant au passage d'"absurdes" les tacles de Camélia Jordana.

"Les hommes doivent voter pour les hommes et les femmes pour les femmes ? Parité dans l'Académie ne veut pas dire parité dans les nommés. Je pense qu'on n'est pas sur le bon débat", achève-t-elle. Pas la bonne année, pas la bonne saison, pas la bonne catégorie... Les excuses s'alignent mais laissent un goût d'inachevé.

Tout est-il cependant à jeter dans ces Victoires ? Non. On remarque d'ailleurs une plus forte diversité au sein des nominations dans la catégorie des Révélations musicales, notamment avec la présence d'Yseult, Aya Nakamura et Lous and the Yakuza.

De quoi faire réagir cette dernière, estimée pour son engagement féministe. "Trois femmes noires, que leur arrive-t-il ?", s'est-elle amusée d'abord. Avant de poursuivre, pleine d'optimisme : "Il y a encore quelques petits trucs à changer, mais il y a déjà plus de diversité. Je suis reconnaissante de chaque petit pas, on va réussir à changer les choses sur le long terme. On avance de plus en plus vers une ouverture d'esprit. Je trouve ça super, que les gens se mélangent, à l'image des playlists des jeunes, qui rassemblent tout".

Croisons les doigts pour que l'exigence d'inclusion soit encore plus franche l'an prochain...