Grossesse : les mères ronfleuses font des petits bébés

Grossesse : les mères ronfleuses font des petits bébés
Grossesse : les mères ronfleuses font des petits bébés
Selon une étude réalisée par l'Université du Michigan et publiée dans la revue « Sleep », ronfler au moins trois nuits par semaine lorsque l'on est enceinte augmenterait le risque d'avoir un petit bébé et de lui donner naissance par césarienne.
A lire aussi
Playlist de grossesse : notre sélection de chansons pour bébé
Mag
Playlist de grossesse : notre sélection de chansons pour...


Les futures mamans sujettes au ronflement nocturne seraient prédisposées aux grossesses à risque : c'est ce qu'avance une étude de l'Université du Michigan, publiée dans la revue scientifique Sleep. Selon les chercheurs, les femmes ronflant au moins trois nuits par semaine sont deux fois plus enclines à accoucher par césarienne que les femmes qui ne ronflent pas. Elles auraient aussi 65% de risques en plus de donner naissance à un bébé de faible poids.

Pour parvenir à cette conclusion, les scientifiques ont interrogé 1 673 femmes enceintes durant leur dernier trimestre de grossesse sur leurs cycles de sommeil et leur mode de vie (alimentation, consommation d'alcool et de tabac). 35% d'entre elles ont répondu qu'elles ronflaient au moins trois nuits par semaine. Une fois leurs enfants nés, les chercheurs ont procédé à l'analyse de leurs dossiers médicaux. Ils ont établi qu'il existait un lien entre le ronflement et le faible poids du nouveau-né à la naissance, et ce indépendamment d'autres facteurs de risque comme l'âge de la mère.

Les ronflements, signe possible de problèmes respiratoires

Les résultats de l'étude mettent aussi en évidence l'impact du ronflement sur la santé des futures mères. Pour les chercheurs, les ronflements qui surviennent durant la grossesse pourraient être le signe de troubles respiratoires : apnée du sommeil, hypertension artérielle ou pré-éclampsie. Citée dans la revue Sleep, le Dr Louise O'Brien, qui a dirigé l'étude, explique : « Si nous pouvons identifier les risques pendant la grossesse qui peuvent être traités, tels que l'apnée obstructive du sommeil, nous pourrons réduire l'incidence des petits bébés, les césariennes et l'admission en service de néonatologie. » Toutefois, admet-elle, le lien entre faible poids des bébés à la naissance et ronflements de la mère pendant la grossesse n'est pas encore définitivement établi. Les chercheurs avancent que les ronflements pourraient causer une inflammation du placenta, laquelle aurait un impact direct sur la prise du poids du bébé dans le ventre de sa mère. Cette hypothèse, bien que probable, reste cependant à confirmer par de nouvelles analyses.

VOIR AUSSI

Grossesse : les troubles du sommeil sont mauvais pour la santé de bébé
Grossesse : pourquoi les pieds des femmes enceintes grandissent

Fumer pendant la grossesse multiplie les risques de dépression chez l'enfant

Couples : 4 habitudes au lit qui tuent l'amour