ONU : un programme pour fournir des cuisinières aux femmes des pays pauvres

ONU : un programme pour fournir des cuisinières aux femmes des pays pauvres
ONU : un programme pour fournir des cuisinières aux femmes des pays pauvres
Dans cette photo : Hillary Clinton
L'ONU et les USA s'unissent pour équiper les ménagères du monde entier d'une cuisinière. Actuellement, 40% de la population cuisine au-dessus d'un simple feu. Toxicité des fumées et dangerosité d'un foyer non fermé sont les principaux risques que « l'Alliance mondiale pour des cuisinières propres veut éradiquer ».
A lire aussi
Energie Femmes, le réseau pro bienveillant pour prendre sa carrière en main
News essentielles
Energie Femmes, le réseau pro bienveillant pour prendre...


Des centaines de millions de femmes préparent à manger quotidiennement au péril de leur vie. Un problème de santé publique au centre des attentions de l’ONU et des États-Unis, qui ont créé un programme baptisé « Alliance mondiale pour des cuisinières propres ». Il doit fournir d’ici 2020 100 millions de plaques de cuisson dans les pays les plus en retard. Aujourd’hui, 3 milliards de personnes, soit environ 40% de la population mondiale, cuisinent sur un feu rudimentaire, allumé grâce au bois, au charbon, aux déchets ou aux excréments. Les fumées sont souvent toxiques pour les cuisinières, mais également pour les enfants qui gravitent autour.

Cette opération cumule plusieurs objectifs : améliorer le quotidien et la santé des pays les plus pauvres, améliorer la condition féminine et combattre le changement climatique. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) précise qu’utiliser un foyer non protégé pour cuisiner est l’un des 10 plus gros risques sanitaires dans le monde, au même titre que l’insalubrité de l’eau ou l’obésité. 2 millions de personnes meurent chaque année après avoir inhalé des fumées toxiques, dont une grande partie sont des enfants de moins de 5 ans.

Hillary Clinton, l’une des principales porte-parole du programme affirme que « c’est l’un des problèmes internationaux que l’ont peut résoudre ». Elle recherche activement de nouveaux donateurs pour élargir la liste des pays bénéficiaires. Actuellement, le Kenya, la Tanzanie, le Vietnam et le Bangladesh semblent être les priorités de « l’Alliance ». Inde et Chine, pays émergents par excellence mais également les 2 plus peuplés de la planète, sont des modèles pour le programme : ils ont mené à bien leurs projets pour l’équipement des ménages en cuisinière.

Laure Gamaury


Source : lepoint.fr
Crédit photo : Cookstoves

VOIR AUSSI

Toilettes du futur : Bill Gates récompense les meilleures innovations
Les 5 pays les plus dangereux pour les femmes
Inde : une ONG offre des toilettes à une jeune mariée