Mairie de Paris : Hidalgo attend que NKM prouve sa modernité

Mairie de Paris : Hidalgo attend que NKM prouve sa modernité
Mairie de Paris : Hidalgo attend que NKM prouve sa modernité
Les deux prétendantes au titre de maire de Paris sont déjà en campagne. Anne Hidalgo, invitée du Grand rendez-vous Europe 1 – Le Parisien – i>Télé a qualifiée Nathalie Kosciusko-Morizet d'« alibi de modernité » de l'UMP, avant de critiquer son admiration pour Margaret Thatcher.
A lire aussi
Mairie de Paris : NKM, Dati et Hidalgo se lancent dans la campagne
elections
Mairie de Paris : NKM, Dati et Hidalgo se lancent dans la...


Nathalie Kosciusko-Morizet a essuyé quelques critiques de la part de la favorite de Bertrand Delanoë, candidate, comme elle, à la Mairie de Paris. Anne Hidalgo a reproché à la candidate UMP d’avoir été choisie par « les barons parisiens de l’UMP » pour redonner de la modernité à l’image du parti. Selon elle, « Goasguen, Tiberi et bien d’autres sont à l’origine de la candidature de Nathalie Kosciusko-Morizet à Paris. Ils la font venir en disant : "on aura une image de modernité en figure de proue, mais surtout que derrière rien ne change" ». Anne Hidalgo a annoncé qu’elle appliquerait la parité et le non-cumul des mandats, et a dit attendre que la candidate de droite fasse preuve de modernité en agissant de même.

Un contre-modèle pour les femmes en politique

Anne Hidalgo s'est en outre étonnée de la sympathie que Nathalie Kosciusko-Morizet pour Margaret Thatcher. NKM a en effet annoncé à la presse anglaise avoir « beaucoup d’admiration pour la personne, le caractère, le parcours incroyable » de l’ancienne Première ministre du Royaume-Uni, surnommée la Dame de Fer. « C’est très inattendu quand même. Quand on connaît l’esprit ouvert, frondeur, libre des Parisiens, de déclarer ce modèle-là… Elle est un contre-modèle pour les femmes en politique », a commenté Anne Hidalgo.

Victoria Houssay


VOIR AUSSI

NKM, Dati et Hidalgo se lancent dans la campagne
NKM : Ségolène Royal "en est à attendre que son ex la nomme quelque part"
Municipales 2014 à Paris : la voie est libre pour NKM