6 conseils pour gérer sereinement une discussion difficile

Gérer une discussion difficile en toute sérennité : 6 conseils à suivre !
Gérer une discussion difficile en toute sérennité : 6 conseils à suivre !
Se disputer, c'est bon pour la santé, paraît-il. Du moins, si vous le faites avec efficacité. Car s'il est important de s'expliquer, savoir communiquer positivement est essentiel pour ne pas s'enfoncer dans des prises de becs qui ne mènent nulle part. Voici quelques petites astuces pour gérer ces discussions difficiles sans monter dans les décibels.
A lire aussi
Multitasking : 3 conseils pour gérer plusieurs choses en même temps
Mag
Multitasking : 3 conseils pour gérer plusieurs choses en...

A l'heure de l'hypercommunication , nous n'avons jamais eu autant de moyens d'être connectés les uns aux autres, et pourtant, beaucoup d'entre nous ne parviennent toujours pas à échanger réellement. Apprendre à communiquer, en étant sincère, présent et calme –plutôt que de se planquer son écran en lançant des rumeurs idiotes sur notre collègue parce qu'elle a mis la même robe que nous aujourd'hui, sauf qu'elle lui allait mieux- est loin d'être facile, surtout lorsqu'il s'agit de discussions difficiles.

Personne n'aime les conflits, mais parfois, les ignorer revient à les envenimer. Cela peut être vraiment bénéfique de réussir à discuter d'un différend, que ce soit dans votre vie personnelle ou professionnelle. Cela vous permettra d'assainir vos relations avec les autres plutôt que de s'embourber dans les non-dits et les malentendus, et vous verrez que cela diminuera aussi considérablement votre niveau de stress. Ce n'est pas pour rien qu'on parle de "crever l'abcès" ! Mais pour que ces discussions houleuses ne virent pas complètement à la tempête, voici quelques règles qui pourront vous aider à mieux articuler votre pensée et exprimer vos sentiments.

1- Déterminez votre objectif

Déterminez votre objectif : pour toute discussion houleuse, il vous faut un cap !
Déterminez votre objectif : pour toute discussion houleuse, il vous faut un cap !

Avant la discussion, prenez un moment pour réfléchir calmement à ce que vous attendez de cette discussion. Vous devez établir un objectif précis, déterminer ce que vous voudriez voir ressortir de cette conversation. Cela vous permettra de mieux structurer vos arguments et de ne pas vous faire bousculer par vos émotions. Avoir un cap défini vous évite de tomber dans la confusion, et cela vous aidera à rendre ces discussions productives, à défaut d'être agréables. Si vous restez concentrée sur cet objectif, il y a moins de chances que vous tombiez dans le piège des atteintes déplacées et trop personnelles.

2- Surveillez votre ton

Restez zen : parlez doucement !
Restez zen : parlez doucement !

Ça sonne comme une évidence, et pourtant... Votre intonation envoie des signaux à la personne en face de vous et va déterminer la tonalité générale de la discussion. Pensez à votre ton comme à une couleur utilisée par un peintre : on n'attaque pas avec du rouge vif si l'on veut une peinture aux teintes pastels ! Un ton trop froid ou trop agressif va pousser votre interlocuteur à se mettre sur la défensive, et donc à se fermer. Ce n'est évidemment pas ce que vous cherchez dans le cadre d'une discussion ouverte. Gardez un ton doux et calme, même si le sujet de la controverse vous atteint personnellement : les cris n'ont jamais réglé aucun conflit.

3- Ne vous imposez pas aux autres

Ne vous imposez pas aux autres, pour entamer la discussion sereinement
Ne vous imposez pas aux autres, pour entamer la discussion sereinement

L'histoire l'a assez prouvé : les décisions unilatérales ne sont jamais bonnes. Vous ne pouvez pas décider seule d'avoir une conversation sérieuse parce que vous êtes prête. Il faut convenir de cela à deux, sans quoi, il n'y aura pas de discussion possible. Simplement demander à votre interlocuteur "Est-ce que c'est un bon moment pour toi pour parler ?"ou"Est-ce que tu es disponible pour parler maintenant ?" montre que vous vous préoccupez de lui, et que vous prenez en considération ses envies et son planning. Cela peut faire toute la différence : vous ne commencez pas votre débat sous de mauvais auspices, mais par un signe de respect et de réciprocité.

4- Abusez du "je"

Chercher un coupable ne permet pas de trouver de solutions...
Chercher un coupable ne permet pas de trouver de solutions...

C'est LA règle absolue de toute dispute : désigner un coupable ne vous mènera pas plus loin que le bout de votre index (accusateur). A multiplier les "Tu as fait ci, tu n'as pas fait ça, tu me fais sentir comme ceci... ", vous envenimez dangereusement la situation : c'est une agression pour votre interlocuteur, qui va se mettre sur la défensive et ne plus être dans de bonnes dispositions pour négocier, et vous vous donnez le très agaçant rôle de l'innocente victime. Ce déplacement de colère peut vous faire sentir puissant pendant un petit moment (qui n'adore pas lancer des accusations d'un air digne, telle une comtesse ayant essuyé un terrible affront ?), mais cela vous met en réalité en position d'impuissance totale. Car après tout, il faut être deux pour se battre, et reconnaître ses torts est l'étape incontournable de chaque résolution de crise.

5- Parlez doucement

Laissez l'autre parler aussi : ça change tout !
Laissez l'autre parler aussi : ça change tout !

Évitez de débiter de longs monologues, car même si l'on admirera votre diction shakespearienne, il y a peu de chances que cela soit efficace dans ce genre de discussion. Laissez votre interlocuteur prendre la parole, se défendre, vous présenter sa vision des choses. Laissez-le se corriger, se reprendre ou réagir à ce que vous dites. Si vous ne le faites pas, vous lui donnerez la très désagréable impression qu'il n'est qu'un spectateur assistant à la performance d'un procureur général en toc... Une discussion se construit : apprenez à écouter la personne en face de vous, et laissez-la s'exprimer !

6- Mettez-vous à la place de votre interlocuteur

Mettez-vous à la place de l'autre pour désamorcer un conflit !
Mettez-vous à la place de l'autre pour désamorcer un conflit !

Pour gérer sereinement une discussion difficile, vous devez apprendre à vous mettre à la place de l'autre. C'est un principe essentiel dans toute communication positive. Une bonne discussion est une discussion à deux où vous efforcez d'être quatre, chacun se mettant à la place de l'autre. Comprendre les sentiments de l'autre peut être une clé pour dénouer la situation : c'est souvent l'incompréhension qui crée les conflits. Mettre sa colère de côté pour essayer de mieux percevoir les raisons profondes de la réaction de l'autre peut vous aider à trouver des solutions.

Les dossiers