4 façons de tacler l'anxiété nocturne

4 façons de tacler l'anxiété nocturne
4 façons de tacler l'anxiété nocturne
Elle vient généralement nous titiller quand on commence enfin à se détendre ; l'anxiété est fourbe et on ne s'en débarrasse pas si facilement que ça. Heureusement, il existe des stratagèmes plutôt simples pour tenter d'atténuer ses effets. La preuve.
A lire aussi
8 façons de kiffer l'hiver au bureau
News essentielles
8 façons de kiffer l'hiver au bureau

Si vous n'avez jamais fait l'expérience de nuits agitées à vous retourner le cerveau pour des raisons plus ou moins obscures type boulot, relations amoureuses ou simplement la liste de courses du lendemain, passez votre chemin. Pour les autres, vous êtes au bon endroit.

L'anxiété nocturne est un fléau invisible qui réveille une bonne partie de la population la nuit. "80 % des gens disent que leurs inquiétudes deviennent incontrôlables la nuit", explique Nicky Lidbetter, directrice générale du groupe de soutien Anxiety UK, à Stylist. "C'est dû au manque de distractions. Nos journées sont souvent frénétiques et, la nuit, lorsque l'activité ralentit, nous sommes forcés de confronter nos pensées."

Un fléau invisible certes, mais qui peut toutefois être contrôlé, la preuve avec ces 4 astuces pour calmer nos angoisses.

1- Arrêter de paniquer

Quand on se réveille la nuit à cause d'une peur quelconque, on panique souvent davantage à l'idée d'être debout à 4 heures du matin que pour cette raison précise.

Pour résoudre le problème, on peut essayer de se persuader que ce n'est pas si grave de ne pas dormir à une heure pareille, ce qui nous permettra de moins se laisser submerger par notre stress nocturne. Il n'y a rien de catastrophique, il s'agit juste d'un entre deux rêves qui ne durera pas.

Autre conseil : on évite de regarder l'heure une fois les yeux ouverts, cela augmente généralement la dose d'angoisse déjà bien trop présente dans notre esprit. Et ça nous empêchera aussi de compter les minutes jusqu'au retour des bras de Morphée.

2- Imposez-vous un couvre-feu digital

La lumière bleue, on n'a de cesse de le répéter, n'est pas la meilleure alliée d'une nuit qui se déroule sans accroc. D'après une étude menée à l'Université de Harvard, elle déclencherait même une sorte d'interrupteur qui empêcherait la production de mélatonine - l'hormone du sommeil.

"Le soir est le moment où notre horloge biologique est la plus sensible à la lumière des écrans et à l'activité cognitive" explique le Dr Claude Gronfier, neurobiologiste et Vice-Président de la Société Francophone de Chronobiologie, à Top Santé. "En conséquence, l'horloge biologique perd ses repères, la structure de notre sommeil est perturbée et nos nuits diminuées", poursuit le site.

La clé : arrêter les écrans (smartphone, tablette et ordinateur compris) une heure avant de vous endormir pour être sûre de mettre toutes les chances de votre côté niveau qualité de sommeil.

3- Limitez votre consommation d'alcool

Ce n'est une surprise pour personne : si on s'endort généralement comme une pierre après une petite cuite, on passe rarement la meilleure des nuits.

"Le vin peut certes vous aider à vous endormir, mais l'alcool reste un stimulant, vraiment déshydratant qui vous réveillera au milieu de la nuit, anxieuse", assure la diététicienne Helen Bond à Stylist.

On préférera donc s'en tenir à la tisane camomille ou à une petite verveine pour se reposer en paix, plutôt qu'à un énième apéro arrosé.

4- Stoppez le flot incessant de pensées dans votre esprit (c'est possible)

"Ne rentrez pas dans le cercle vicieux de vos pensées négatives", conseille Sally Brown, psychologue. "Au lieu de cela, dites-vous : 'Je sais que je réfléchis trop. Je n'y penserai pas maintenant. J'y penserai demain'". Car faites-nous confiance, vous aurez tout le temps de réfléchir à ce qui vous inquiète une fois que la douce lumière du jour aura percé.

Renversez donc la balance en vous concentrant sur un instant en particulier qui vous fait du bien. Ne vous éparpillez surtout pas en repensant à la micro-embrouille que vous avez eu avec votre soeur il y a deux ans, ou à ce que vous auriez dû répondre à votre ex quand il vous a sorti qu'il n'y avait plus de connexion entre vous. En même temps, si tu ne passais pas ton temps à te regarder le nombril, c***ard, la connexion aurait peut-être effectivement survécu plus de trois mois.

Vous pouvez également essayer cet exercice de méditation qui a même conquis les plus sceptiques (moi, en l'occurrence) : allongez-vous bien droite sur le dos et fermez les yeux. Imaginez que vous inspirez une poussière dorée qui représente les moments heureux de votre vie, et que vous expirez une poussière argentée qui représente les moments négatifs.

Au bout de quelques respirations, vous commencerez à trouver le calme et à vous concentrer uniquement sur le mouvement de vos poumons. Et vous replongerez facilement dans un profond sommeil.

Les dossiers