Les femmes sans talons interdites de tapis rouge à Cannes : est-ce bien sérieux ?

Les femmes sans talons interdites de tapis rouge à Cannes : la polémique qui enfle
Les femmes sans talons interdites de tapis rouge à Cannes : la polémique qui enfle
Les femmes chaussées de souliers plats seraient-elles persona non grata sur la Croisette ? C'est ce qu'a affirmé ce mardi matin le "ScreenDaily", avant que la rumeur ne soit formellement démentie par les organisateurs du Festival. Il n'empêche que même infondée, l'information montre bien la (faible) place laissée cette année encore aux femmes à Cannes.
A lire aussi

Chaque journée du Festival de Cannes amène son lot de polémiques. Après la pseudo-interdiction des perches à selfies par Thierry Frémaux, la culotte de Sophie Marceau, et surtout la controverse autour de la trop faible sélection de femmes réalisatrices, les esprits s'échauffent cette fois-ci autour d'une histoire de talons hauts sur le tapis rouge. Ou plutôt : l'absence de talons hauts.


Selon le DailyScreen en effet, plusieurs femmes n'auraient pu monter les marches du Palais des festivals pour assister dimanche soir (17 mai) à la projection de Carol avec Cate Blanchett sous prétexte qu'elles ne portaient pas de chaussures à talons. "Plusieurs invités, dont certaines personnes âgées avec des problèmes de santé, se sont vus refuser l'accès à la projection en avant-première mondiale parce qu'ils portaient des chaussures plates à strass."


"Le festival a refusé de commenter l'affaire, mais a confirmé qu'il est obligatoire pour toutes les femmes de porter des talons hauts à des projections sur le tapis rouge", affirme ScreenDaily.


Suite à la publication de l'article, les réactions d'internautes indignés pleuvent sur Twitter, d'autant que les dires ont été confirmés par d'autres cinéphiles. À l'image de Lucie, une étudiante de 21 ans qui a été refoulée de la projection de The Sea of Trees de Gus Van Sant dimanche soir.

"Comme on savait que c'était tenue de soirée exigée, on avait mis des robes", raconte Lucie à Buzzfeed. "Moi je ne peux pas porter de talons donc j'avais mis de belles chaussures plates argentées. Il me semblait que ça correspondait assez bien pour une tenue de soirée. On était dans les premiers de la file, et le type de la sécurité regardait un peu les gens de devant et il a dit que je ne rentrerais pas à cause de mes chaussures. J'ai dit 'est-ce que c'est la couleur ou les talons le problème?'. Il m'a dit les deux, mais je pense que c'était vraiment les talons. Je lui ai dit que je ne pouvais pas en porter, et il m'a demandé une carte handicapée, c'est surtout ça qui m'a choquée."


Lucie n'est pas la seule à s'être manifestée. Asif Kapadia, le réalisateur du biopic Amy, sur Amy Winehouse, a affirmé lui aussi sur Twitter que son épouse a bien failli être interdite de montée des marches, et donc de projection, sous prétexte qu'elle ne portait pas de talons hauts.

Des hôtes et hôtesses trop zélés ?

Face à l'ampleur prise par la polémique, Thierry Frémaux a fini par réagir ce mardi midi (19 mai). Sur Twitter, le délégué général du Festival de Cannes a rappelé que "pour les marches, le règlement n'a pas changé : 'smoking, tenue de soirée'. Aucune mention sur les talons."


En effet, dans le guide du Festival disponible en ligne , aucune allusion au port de talons n'est faite : "Chaque soir, deux séances de Gala ont lieu au Grand Théâtre Lumière, vers 19h30 et 22h30 (...) Pour ces séances, le port du smoking ou d'une tenue de soirée est exigé. Pour les autres séances, une tenue correcte est suffisante."


Interrogé par The Independent , un porte-parole du Festival de Cannes a quant à lui affirmé qu'"afin de s'assurer que la règle est respectée, le règlement a été rappelé aux hôtes et hôtesses du Festival."

Les stars s'emparent de la polémique

Il n'empêche qu'après la controverse sur le manque de films réalisés par des femmes dans la sélection officielle, reflet du machisme du monde du cinéma, le Festival de Cannes se serait bien passé de ce genre de polémique. D'autant que certains acteurs présents sur la Croisette ont commenté l'affaire. Interrogée sur le sujet ce mardi matin pendant la conférence de presse de Sicario, la comédienne britannique Emily Blunt a déclaré : "Franchement, tout le monde devrait porter des talons plats. On ne devrait pas porter des talons hauts. C'est vraiment décevant. On pense que l'égalité fait des progrès..."


"En signe de protestation, Benicio (del Toro), Josh (Brolin) et moi monterons les marches en hauts talons ce soir !", a lancé le réalisateur Denis Villeneuve, déclenchant les rires de l'assistance. Comme quoi, la meilleure solution pour contrer ce genre de polémique sexiste, c'est encore d'en rire.