7 livres féministes pour faire bouger les lignes

7 lectures féministes indispensables pour le 8 mars
7 lectures féministes indispensables pour le 8 mars
En cette Journée Internationale des Droits des Femmes, il fait bon se plonger ans des lectures militantes et incarnées. Panorama de livres au féminisme stimulant.
À lire aussi

Classiques de la littérature féministe radicale, panoramas inspirants des nouvelles mobilisations pour l'égalité des sexes, tours du monde des féminismes, immersions pop... A l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes ce 8 mars, on file dégoter les ouvrages les plus stimulants et militants chez notre libraire. Petite sélection d'indispensables.

"La Révolution des filles" de Luciana Peker

"La Révolution des filles" de Luciana Peker
"La Révolution des filles" de Luciana Peker

A travers ce manifeste stimulant et transgénérationnel, la journaliste, autrice et militante des droits des femmes et des personnes LGBTQI+ Luciana Peker salue l'engagement des jeunes femmes et adolescentes en Argentine. Comme le suggère le titre, celles-ci portent en elles une véritable révolution féministe.

Membre du collectif Ni Una Menos, connu pour ses mobilisations remarquées contre les féminicides, l'autrice perçoit en ces jeunes femmes l'avenir des grandes luttes . A l'école et dans la rue, les "chicas" parlent droit à l'avortement, désir, égalité des sexes, violences sexistes et sororité. Quitte à se faire traiter de "féminazie", comme déplore l'une d'elles. Très inspirant.

La Révolution des filles, Luciana Peker, Editions Des Femmes, 320 p.

"Ménopausée et libre !" de Sophie Kune

"Ménopausée et libre !" de Sophie Kune
"Ménopausée et libre !" de Sophie Kune

"Vivre au féminin est complexe, d'autant plus lorsqu'on approche des cinquante ans. En entreprise, il est rare que l'on recherche des seniors. Je connais beaucoup de femmes autour de moi qui n'ont pu retrouver de travail après un licenciement ou une parenthèse professionnelle à cet âge-là".

Avec ce "manifeste pour une ménopause réinventée", Sophie Kune, créatrice du compte Instagram Menopause Stories, se demande pourquoi les femmes de cinquante ans et plus sont les grandes invisibles de notre société. Elle interroge le phénomène de l'âgisme, le sens véritable du mot "ménopause", ce qu'implique ce cap dans une société patriarcale. Non sans multiplier conseils et observations bienveillantes à l'adresse des principales concernées.

Ménopausée et libre ! Manifeste pour une ménopause réinventée, Sophie Kune, Editions Marabout, 220 p.

"Le Féminisme Pop" de Sandrine Galand

"Le Féminisme Pop" de Sandrine Galand
"Le Féminisme Pop" de Sandrine Galand

Né sous l'étendard du "girl power", expression valorisée par le mouvement culturel Riot Grrrl (et notamment par le groupe Bikini Kill), puis réappropriée par les beaucoup plus mainstream Spice Girls, le pop féminisme est ce courant contemporain de la lutte pour l'égalité où s'entrecroisent mobilisation digitale, culte de "l'empowerment" et divas pop (Beyoncé, Rihanna, Lady Gaga).

Autrement dit, un féminisme imprégné des cultures populaires, et qui ne prétend pas forcément renverser le système capitaliste – plutôt, l'investir. Mais faut-il pour autant l'envisager comme un engagement édulcoré ou hypocrite, alors que de grandes militantes comme l'autrice et blogueuse Roxane Gay concilient avec éloquence luttes féministes et pop culture ?

Question complexe explorée avec une grande érudition par Sandrine Galand, dans cet ouvrage essentiel pour qui s'intéresse à cette page récente de l'histoire des révolutions féministes – une histoire qui s'écrit encore aujourd'hui.

Le Féminisme Pop, Sandrine Galand, Editions du Remue-Menage, 330 p.

"Le peuple des femmes" de Fabienne Brugère et Guillaume Le Blanc

"Le peuple des femmes" de Fabienne Brugère et Guillaume Le Blanc
"Le peuple des femmes" de Fabienne Brugère et Guillaume Le Blanc

Tour du monde des féminismes, cet ouvrage-manifeste exigeant et passionnant prend le pouls des révolutions pour les droits des femmes. Il y est question des mobilisations actives en Argentine et des manifestations du mouvement #MeToo outre-atlantique, du mouvement des femmes en Inde et des collages contre les violences sexistes et sexuelles en France... Mais aussi de l'Afrique, de l'Irlande, de l'Italie...

Explorant une multitude d'enjeux et thématiques (féminicides, femmes migrantes, droit à l'avortement, matrimoine, non-binarité...) en citant quantité d'exemples contemporains mais aussi de références intellectuelles stimulantes (bell hooks, Simone de Beauvoir, Nancy Fraser, Silvia Federici, Gloria Steinem...), Le peuple des femmes célèbre une polyphonie stimulante et nécessaire.

Le peuple des femmes de Fabienne Brugère et Guillaume Le Blanc, Editions Flammarion, 380 p.

"Naître fille" d'Alice Dussutour

 

"Naître fille" d'Alice Dussutour
"Naître fille" d'Alice Dussutour

Le premier livre d'Alice Dussutour nous immerge dans la vie de cinq adolescentes, évoluant aux quatre coins du monde - Mexique, France, Népal, Afghanistan. L'idéal pour témoigner d'une condition féminine déclinée au fil des pays, avec tout ce que cela comprend évidemment d'oppressions, d'injonctions voire de superstitions.

En résulte une très pertinente fiction féministe, auréolé de dessins assurés par la jeune autrice. Si l'on devient femme, "naître fille" est déjà une situation politique en soi, une expérience cristallisation discriminations et stigmatisation. Ce que relate Alice Dussutour en évoquant tour à tour et au gré de ses personnages l'excision, la grossophobie ou encore la précarité menstruelle.

A lire absolument, d'autant plus que pour chaque exemplaire vendu, 1 € sera reversé à Amnesty International.

Naître fille d'Alice Dussutour, Editions du Ricochet.

"Restons vivantes" de Vandana Shiva

"Restons vivantes" de Vandana Shiva
"Restons vivantes" de Vandana Shiva

Considéré comme un ouvrage fondateur de la pensée écoféministe, Restons vivantes est un essentiel pour qui souhaite comprendre les grands principes de ce courant on ne peut plus d'actualité. Cette édition française inédite préfacée par la philosophe Jeanne Burgart Goutal, autrice du livre Être écoféministe, permet de (re)découvrir, trente ans après leur première parution, les réflexions foisonnantes de Vandana Shiva.

Ecrivaine et militante indienne, directrice de la Fondation de la recherche pour la science, les technologies et les ressources naturelles, Vandana Shiva y détaille les liaisons pas si lointaines entre oppression des femmes et mise à mal de l'environnement, phénomènes observés au sein d'un même système de domination, celui de l'exploitation capitaliste et patriarcale. A lire et relire alors que le dernier rapport du Giec a calmé bien des esprits.

Restons vivantes, Vandana Shiva, Editions Rue de l'Echiquier.

"Notre sang" d'Andrea Dworkin

 

"Notre sang" d'Andrea Dworkin
"Notre sang" d'Andrea Dworkin

Au sein de la pensée féministe américaine dite "radicale", Andrea Dworkin fait figure de pilier véritable. Ses pensées ont volontiers été débattues avec vigueur au fil des collectifs et courants féministes, mais jamais ignorées. Militante lesbienne et théoricienne disparue avant ses soixante ans, l'autrice laisse derrière elle des classiques comme Les femmes de droite ou ce Notre sang, manifeste des années 70 édité par la précieuse maison Des femmes.

Un ouvrage sans concessions notamment dédié à la "politique sexuelle", et réunissant de nombreux discours brassant quantité de sujets avec éloquence : la culture du viol, l'esclavagisme, la pornographie, et même, les sorcières.

C'est dire à quel point ses mots font écho à bien des essais et mobilisations d'aujourd'hui. Andrea Dworkin pose même des lignes, pleines de lyrisme et de fougue, sur sa "fierté lesbienne". A rattraper.

Notre sang, Andrea Dworkin, Editions Des Femmes, 220 p.